Source: Amnesty International

Les autorités doivent libérer des opposants politiques non violents

Sans titre 90

Les autorités guinéennes doivent libérer des responsables et  militants de l’opposition n’ayant pas eu recours à la violence, et respecter le droit à la liberté d’expression dans la campagne électorale en cours, a déclaré Amnesty International aujourd’hui. 

Lire la suite

Guinée: Les forces de sécurité ne doivent pas recourir à une force excessive et meurtrière durant la période électorale

Images 364

Les autorités guinéennes doivent contrôler les forces de sécurité à l’approche de l’élection présidentielle d’octobre et veiller à ce qu’elles n’usent pas une nouvelle fois d’une force excessive lors d’affrontements avec les manifestants, écrit Amnesty International dans un rapport rendu public jeudi 3 septembre. Au printemps 2015, six personnes sont mortes et plus d’une centaine ont été blessées dans le cadre de manifestations.

Lire la suite

Guinée : l’impunité pour l’usage excessif de la force continue

images-84.jpg

En quatre jours, entre le 23 et le 26 mai, au moins douze personnes – selon un bilan du gouvernement guinéen - ont été tuées à Conakry et 89 autres blessées. Plusieurs d’entre elles sont mortes sous les tirs des forces de l’ordre. L’ACAT et Amnesty International demandent l’ouverture rapide d’une enquête indépendante et impartiale sur les allégations de violence et de recours à une force excessive par les forces de l’ordre.

Lire la suite

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site