Paris : Manifestation de soutien au Président Alpha Condé Place de la République

21599-dsc_6391.jpg

Ce dimanche14 août 2011 à 13 heures, environ 80 personnes, membres de la diaspora guinéenne en France, se sont réunis Place de la République à Paris à l'appel de l'Alliance Arc-en-Ciel France. Cette alliance réunis plusieurs partis politiques guinéens représentés en France.

Cette manifestation a pour but de dénoncer la tentative d'assassinat avortée du Chef de l'Etat Guinéen Alpha Condé.

En effet, le 19 juillet dernier, La résidence du président guinéen a été la cible de tirs à l'arme lourde et à la roquette.

Interrogé peu après par RFI, le chef de l'Etat confiait: «J’ai eu la chance de n’avoir pas dormi dans ma chambre. Car ma chambre a été attaquée au bazooka et la roquette RPG7 : il y a eu des tirs extrêmement nourris mais la Garde présidentielle s’est très bien défendue pendant plus de deux heures avant l’arrivée de renforts. Et nous avons réussi à mettre la main sur les chefs militaires qui étaient déviants : mais l’enquête continue.»

Après plus de 7 mois de gouvernance, il est encore trop tôt pour tirer un bilan...

Les réformes mises en place commencent à prendre forme. Le ministre de l’Environnement et de l’énergie, El- Hadj Papa Koly Kourouma, a annoncé un vaste programme pour EDG (Electricité de Guinée), qui doit à l’État quelque 100 milliards de francs guinéens (10,2 millions d’euros) d’impôts alors que ses infrastructures sont pour la plupart obsolètes et ses équipements, quasiment à l’abandon. Le Canada pourrait être le partenaire privilégié de la Guinée dans ce secteur.

En ce qui concerne l’agriculture et les mines, la Chine est sur les rangs. En visite à Conakry du 13 au 15 février, le ministre Chinois des Affaires Étrangères, a annoncé une aide à la Guinée de l’ordre de 150 millions de yuans (16,7 millions d’euros) assorti d’un prêt sans intérêts de 20 millions de yuans (2,2 millions d’euros). Il semblerait que la Guinée souhaite renégocier avec la Chine l’accord de partenariat signé avec le China International Fund en octobre 2009 et plusieurs accords de partage des ressources tirées notamment des hydrocarbures. Ce sont des équipes constituées par le milliardaire Georges Soros qui vont étudier les différents contrats. Une décision importante pourrait intervenir dans les prochains mois : l’acquisition obligatoire par l’État guinéen de 30 % minimum du capital social des entreprises qui interviennent sur son sol – et dans son sous-sol – quel que soit le secteur d’activité.

Dans le même temps, Vincent Bolloré, directeur du groupe du même nom, est allé voir, le 3 février, Alpha Condé. Depuis, Conakry bruisse d’une rumeur difficile à vérifier : le contrat qui lie l’État guinéen pour vingt-cinq ans depuis 2008 à Getma International, filiale de NCT Necotrans, pourrait être dénoncé de façon unilatérale. Pourtant, un projet est actuellement sur la table, représentant plus de 100 millions d'euros d’investissements pour trois phases principales : l'équipement du terminal à conteneurs, la réhabilitation des structures existantes, déjà réalisées et l'extension du terminal de 120 000 m2 qui devrait débuter ce printemps 2011.

Par ailleurs, le gros dossier auquel s’attaque Alpha Condé est celui de la lutte contre la corruption, la prévarication et les détournements de fonds. Après des années de gabegie, tous les problèmes ne se résoudront pas en quelques mois, mais il était important de constituer une autorité chargée d’enquêter dans les divers domaines concernés. C’est la raison pour laquelle le chef de l’État a signé un premier décret, le 8 février dernier, portant création d’un comité d’audit placé sous son autorité directe et totalement indépendant de toutes les institutions du pays. Il ne sera pas même subordonné au ministre chargé du contrôle économique et financier, avec lequel il n’aura que des relations de coopération. Les super-enquêteurs de ce comité seront chargés des procédures de contrôle de la « gestion des structures administratives, des entités et entreprises publiques ou mixtes ou des marchés dans lesquels l’État est partie contractante ».

Les prochaines élections législatives; elles; devraient se tenir en novembre 2011.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×