Qui êtes-vous donc Mr le Président ?

Alassane Koumbassa

Au vu  des effets de la gouvernance du président du RPG depuis son avènement au pouvoir, force est de constater que le régime actuel est la continuité de la 2ème république dans sa phase la plus critique. Nous avons changé d’Exécutif mais, hélas, pas de mode de gouvernance. Pourtant l’avènement du plus vieil opposant à la magistrature suprême du pays dans les conditions que l’on connait, avait suscité de l’espoir chez quelques uns tant il était l’incarnation  de l’anti-système Conté.

L’anti-système Conté? Venons-en !  En effet, le Président du RPG a bâti toute son opposition politique sur le refus catégorique de collaborer avec le régime du Feu Président estimant que la politique appliquée par ce dernier était aux antipodes du bien être des guinéens dans ce sens qu’après plusieurs années de règne, le bilan de cette dictature militaire est composé d’un lourd passif. Reconnaissons que  le leader du RPG a eu le seul mérite d’avoir respecté cette ligne de conduite tout au long de son parcours politique. Une sorte de cohérence qui pouvait présager qu’il serait une alternative au système qu’il semblait vigoureusement combattre. Mais peine perdue ! Dadis est passé, Konaté et sa transition sont passés aussi et depuis, Le Président professeur a arraché le flambeau qui risque de mettre le feu à la maison Guinée. Que Dieu nous en préserve !

Le mal absolu qu’était Lansana Conté et sa méthode de gouvernance  sont devenus ses exemples. Ressuscitez Conté et substituez le à Condé à la tête du pays et les guinéens ne se rendront compte de rien, tant les méthodes de gouvernance sont i-den-ti-ques ! Certains diront même et ils n’auront pas tort de le faire : Conté fût mieux. Nous préférons donc  l’original à la copie !

Pas d’eau courante, pas d’électricité, pas d’infrastructures viables, une éducation nationale au rabais et donc une jeunesse oubliée livrée à elle-même essayant tant bien que mal de survivre  dans des conditions aussi précaires que difficiles. L’opposant professeur s’est battu pour changer cela ! D’aucuns diront que 2 années et demi d’exercice de pouvoir ne peuvent pas permettre de conjurer tous ses sorts jetés à notre pays par les politiques. Soit ! Mais ce laps de temps  n’est-t-il pas suffisant pour poser des actes forts qui permettront de s’émanciper des méfaits de la mauvaise gouvernance ?

Ceci amène donc à se poser cette question pour comprendre l’énigme qu’est devenu le successeur de Sekouba Konaté : N’a  t-il pas toujours été dans les bonnes grâces de Conté ? En d’autres termes Conté n’était-t-il pas son mentor ? Et si toute cette opposition qui semblait  la plus périlleuse au système Conté n’était en fait qu’une mascarade d’un homme au service de son maître ? Il est légitime d’avoir de gros doutes  tant le système de gouvernance tel que conçu et exercé par le Président de la 3ème République tire toute sa substance vitale du régime défunt de Conté. Les mêmes maux produisent les mêmes effets dit-on. La vraie fausse attaque du domicile du Président Professeur, Les décrets et contre-décrets, les nominations de complaisance, l’absence d’autorité, l’insécurité, l’impunité, le clientélisme, la suprématie des militaires, l’ethnocentrisme, le clanisme … rien de tout cela n’a disparu !

Mais qui êtes vous  donc  Monsieur le Président ? Lansana Conté sans sa tenue militaire ?  Conté bis ?

Le successeur de Sékou Touré continue-il d’administrer le  pays depuis sa tombe ?  A mi-mandat il serait temps que le nouveau locataire de Sékhoutouréyah comprenne véritablement le sens de la fonction de Président de la 3ème République de Guinée afin de donner un nouveau souffle à la gestion du pays. Mais que peut-on attendre du Professeur quand l’ont voit à ses cotés tous les acteurs nuisibles  qui ont fait les beaux jours de la 2ème république ? La dernière illustration  est la nomination du plus emblématique gouverneur de Conakry sous l’ère Conté, MBemba Bangoura à la tête de la mairie de Dixinn ! Oui, en Guinée, le Président professeur de droit nomme les maires comme Lansana Conté, à la différence que ce dernier le faisait après le scrutin « gagné » par sa liste! Faire du neuf avec du vieux même avec une grande sensibilité écologique est impossible ! 

Il est urgent que notre nouveau Président arrête de nommer ses proches si incompétents  dans toutes les sphères de l’état ! Qu’il arrête de montrer  les guinéens les uns contre les autres ! Qu’il arrête de cautionner les torts que l’on fait subir à une ethnie en particuliers ! Qu’il contribue, et il est urgent de le faire,  à la baisse des tensions entre communautés ! Qu’il dissolve son gouvernement  pléthorique afin de mettre en place un gouvernement de combats, réduit de moitié, qui inclura tous les citoyens de toutes les régions en faisant fi des nominations claniques. Les compétences sont partout !  Sinon la politique du diviser pour régner nous mènera à notre perte à tous et lui en premier !  Enfin qu’il facilite l’organisation des élections législatives transparentes ! Le désaveu qu’il subira le fera peut-être comprendre qu’il est temps de changer cette méthode dépassée de la conception et de l’exercice du pouvoir.

KOUMBASSA Alassane

KOUMBASSA Alassane

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×