Veillée d'armes de l'opposition radicale en prélude à la marche du 7 février

stories-2012-septembre-demo-20-09-12-en-route-pour-la-tannerie-2nsp-243.jpg

Les préparatifs de la manifestation du 7 février que projettent d'organiser trois alliances réunies au sein de l'opposition dite "radicale" ont commencé au sein des états-majors de ces partis politiques, a-t-on appris de sources concordantes. Ce samedi, au cours d'une assemblée générale qui s'est tenue au siège de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), principale formation politique de l'opposition, la direction du parti a décrit la situation sociopolitique du pays, marquée par une "crise sur l'échiquier politique", tout en exhortant les militants et sympathisants à se préparer à reprendre les " manifestations pacifiques", visant à réclamer leur droit à des élections "justes et transparentes".

Tout comme l'UFDG, les autres membres de l'Alliance pour la démocratie et le développement (ADP), du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et du Club des républicains (CDR), se sont lancés dans une campagne de mobilisation de leurs militants, à travers la sensibilisation.

Ces partis tiennent surtout à faire comprendre à leurs militants le "bien-fondé" de leurs actions. Les revendications de l' opposition portent en effet sur le "remplacement de l'opérateur Waymark par un nouvel opérateur qui sera recruté par appel d' offres international".

Les opposants réclament également le vote des Guinéens de l' étranger lors des législatives à venir.

Ils dénoncent aussi des "dysfonctionnements au niveau de la CENI". Accusant le président de l'institution d'agir de façon " unilatérale", dans la prise de décision engageant la structure.

Du côté du gouvernement, l'on semble avoir pris bonne note de cette décision de l'opposition de reprendre la rue. C'est ainsi que des sources sécuritaires annoncent des préparatifs au niveau des services de sécurité elles aussi, dans le cadre du maintien d' ordre.

On se souvient que depuis les heurts qui ont émaillé la manifestation du 27 août 2012 organisée par l'opposition, et qui avait dégénéré en affrontements entre manifestants et forces de sécurité, le gouvernement a pris des dispositions pour améliorer les choses au niveau du maintien d'ordre. Pour preuve, les manifestations de l'opposition qui ont suivi dans la capitale ont été encadrées sans aucun débordement.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×