Deux jours de violences font 3 morts dans la capitale

photo-1366303632598-5-0.jpgT

rois morts et une trentaine de blessés ont été enregistrés depuis jeudi dans des violences opposant des manifestants et des agents des forces de l'ordre, ainsi que d'importants dégâts matériels, a-t-on appris de sources concordantes ce samedi.

Parmi les victimes figure un agent de la police qui a succombé à ses blessures, vendredi, après les violents heurts qui ont émaillé la marche du collectif de l'opposition du jeudi dernier dans la capitale guinéenne.

La journée du vendredi n'a pas été de tout repos pour les manifestants et les services de sécurité, qui ont durant toute la journée paralysé les activités et la circulation dans la majeure partie de la ville, où des barricades étaient érigées le long des voies menant le long de l'axe Hamdallaye-Bambeto, ainsi que du côté de l'aéroport international de Conakry gbessia.

Deux jeunes manifestants auraient ainsi trouvé la mort ce vendredi lors de ces échauffourées, une information confirmée par l'opposition, dont une délégation conduite par Cellou Dalein Diallo s'est rendue à la morgue du centre hospitalo-universitaire de Donka vendredi.

Le gouvernement n'a pas encore établi un nouveau bilan de ces violences, depuis celui fourni dans la soirée du jeudi, qui faisait cas de 17 blessés.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site