15 mille sinistrés enregistrés suite aux violences interethniques en Guinée forestière

imagescai3tk7g.jpg

Les services humanitaires ont recensé environ 15 mille sinistrés suite aux violences interethniques survenues à N'Zérékoré depuis le début de la semaine, a-t-on appris vendredi de source humanitaire.

Les violences intercommunautaires dans la province de N'Zérékoré ont contraint plusieurs habitants à fuir leurs habitations pour se réfugier dans les installations du camp Béhanzin, principale garnison militaire de la région et dans les locaux de l'hôpital régional, pour des raisons de sécurité.

Ces violences intercommunautaires qui ont éclaté lundi dernier n'ont été circonscrites que vers jeudi, et durant toute cette période, de nombreux habitants avaient été obligés de fuir leurs quartiers, de peur d'être la cible des heurts, selon notre source.

Comme toujours en pareilles circonstances, les parties en conflit ont recours à des méthodes visant à s'en prendre à celui qui est supposé appartenant au camp adverse, d'où la psychose qui s'empare des populations vivant dans un tel environnement en cas de violences intracommunautaires.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site