Cuisine électorale : l'omelette baveuse du RPG est bien à base d'oeufs pourris !

Comme nous avons un sens aigu du partage rendons un service au RPG en lui faisant de la publicité gratuite. Parlons encore et toujours de son alliance arc-en-ciel, sujet inépuisable mais épuisant !

Un de mes frères résidant en Amérique du nord depuis de longues décennies vient de me confirmer des informations et de me fournir d’autres renseignements de la plus haute importance sur cette notion d’arc-en-ciel empruntée imprudemment à Jesse Jackson par l’équipe d’Alpha Condé.

Le chef du RPG, qui cherche à usurper la destinée de la Guinée, ne pouvait trouver symbole politique plus approprié en imitant le Révérend afro-américain dans le choix de slogans mondains. Jesse Jackson est connu aux USA comme l’opportuniste par excellence. Il chercha à récupérer à son profit personnel l’assassinat du Dr Martin L. King, en 1968, en trempant sa chemise du sang de ce dernier aux fins de se faire passer pour la personne ayant risqué sa vie pour le protéger du meurtre. Pour exister politiquement, il créa, en 1971, le PUSH (People United to Save Humanity) qui ne le mena nulle part. C’est alors qu’il eut l’idée attractive de créer en 1984 la National Rainbow Coalition pour regrouper des protestataires Blancs, Noirs et Hispaniques et lui permettre de paraître sur les écrans de télévision.

A l’image des déboires d’Alpha Condé, battu 2 fois à la Présidence par le Général Conté (1993 et 1998) et qui fut « député ombre » à l’Assemblée Nationale, Jesse Jackson fut candidat 2 fois à la nomination des Démocrates pour la Présidence (1984 et 1988) et servit de 1991 à 1997 comme « shadow Senator » (sénateur ombre)  de Washington DC, ce qui prouve que les fantômes ont la vie dure.

En Afrique du Sud, l’ANC a utilisé, quant à lui, à bon escient le thème de l’arc-en-ciel pour regrouper Noirs, Blancs, Métis et Indiens et ça marche encore. En Guinée, Alpha Condé emploie, malgré des contre-indications, le même thème à propos d’un électorat pourtant à couleur unique. Curieux professeur, tellement obsédé par le pouvoir, qu’il se contenterait pour se donner de l’importance du titre de « shadow President » !

L’arc-en-ciel d’Alpha Condé est donc un faux arc-en-ciel. On entend tous les jours qu’un tel s’allie à Alpha. En réalité le nouvel allié salit d’avantage le soi-disant « Mr Propre ». Du bluff de ralliement. Alpha Condé vient même de recruter ses « foula kè » (fous laquais ?) ou « foulè » (fous laids ?) et autres agents de service c’est-à-dire des P5 (« pauvres petits peureux porteurs de poisse »). C’est comme des lucioles. On les voit la nuit de temps à autre mais ils ne sont pas suffisants pour éclairer quoi que ce soit.

Aussi, réitèrerais-je une demande : Où sont les dossiers promis contre Cellou et Sydia ? C’est maintenant ou jamais qu’il faut dire les crimes commis par ces 2 hommes d’Etat. Les ouailles de Condé seraient-elles intellectuellement constipées au point de ne pouvoir fournir la moindre preuve de ce qu’elles claironnent à longueur de journée contre les leaders précités ? Dans la quincaillerie guinéenne, qui parmi les candidats ou les électeurs ne traîne aucune casserole ? Nous savons très bien qui est qui et qui a fait quoi en Guinée ! Regardez bien les alliances et autres habillages. L’habit de Condé est-il propre ? Sa ceinture est pourrie !

Alpha Condé s’est entouré de tous les gloutons de notre génération et il parle de changement. Méfions-nous du cadeau qu’il promet à chacun. L’omelette qu’il prépare sera-t-elle comestible pour les Guinéens ? Il ne dispose que d’œufs pourris !

Je formule une fois de plus mon souhait : un débat direct Cellou/Alpha. Pourquoi Alpha ne veut-il pas débattre ? C’est parce qu’il n’en a pas la capacité. Bien sûr, au sein du RPG il n’y a pas que des nuls mais comme dans un combat de boxe, ce ne sont pas les managers qui montent sur le ring mais les 2 boxeurs. L’opposant « historique » (je dirais plutôt l’obstiné hystérique) Alpha Condé aurait-il peur d’un KO à la première minute ?

Entre Cellou le crédible et Alpha l’imprévisible, il n’y a pas photo au vu de leurs alliances respectives. D’un côté nous avons des personnalités comme Sydia Touré, Abé Sylla ou Fodé Soumah ; de l’autre, des individus peu recommandables dont il suffit de citer n’importe quel nom pour démontrer le caractère négatif et répulsif de l’ensemble. Le premier groupe veut travailler pour le pays, le second cherche à se venger par une restauration du PDG. L’empressé Condé a promis en même temps la primature à la Forêt, à la Basse Guinée et probablement à l’honorable Bah Ousmane, militant d’honneur du RPG. Un fauteuil pour trois ? Pire, au sein même de chaque région la primature n’est plus promise à une seule personne. Sacré Condé qui présente toujours la même carotte : le poste de Premier Ministre!

Je voudrais revenir sur certains points que je crois importants : le trio Konaté-Condé-Doré, le cas Dadis  et l’affaire Toumba Diakité.

1°) le trio Konaté-Condé-Doré

Je crois qu’il s’agit d’un faux trio qui ressemble à un mauvais duo Konaté-Condé. Nous avons beaucoup attaqué ces derniers temps le PM Jean-Marie Doré pour ses dérives financières et antidémocratiques. Après réflexion, je me demande si on n’a pas donné trop d’importance à Jean-Marie à qui on prête plus de pouvoir qu’il n’en ait en réalité. Bien entendu, je ne défends pas le personnage qui est des plus tordus mais je pense qu’il n’agit que sur commande. C’est un peu pareil pour Alpha Condé qui, comme Doré, est un civil même s’il a des partisans au sein de l’armée. Ce qui revient à dire que tout part de Konaté et aboutit à lui.

Le général d’armée Konaté est le général de toute l’armée. Je veux dire simplement ceci : c’est Konaté qui commande tout. Dans ce que Doré fait et Alpha demande, on ne peut parler de complicité de Sékouba Konaté. C’est sur ordre de lui que tout se fait. N’oublions pas que nous sommes sous un régime kaki. C’est Sékouba Konaté, chef de la junte et de l’armée qui patronne, patrouille et tripatouille tout ! C’est lui qui agit ; les autres s’agitent !

En nous focalisant sur Doré, nous nous trompons car nous abandonnons la proie pour l’ombre. C’est Sékouba Konaté qui est le responsable suprême de la situation actuelle. Pense-t-il entrer dans l’histoire en créant des histoires ? Après avoir écarté Dadis, il procède à des nominations relevant d’un népotisme incroyable. Pour assurer ses arrières, il place ses hommes à tous les postes stratégiques, civils et militaires. Alpha Condé ne pouvant grimper par le tronc électoral, Sékouba, spécialisé dans les coups bas, veut le placer directement au sommet de l’Etat. J’espère qu’il ne se tirera pas au Liban quand on fera son bilan. Cèdre !

2°) le cas Dadis

J’ai été un des premiers à saluer le coup de Dadis en tant qu’élément de rupture avec le système en place. J’ai été vite déçu par les méthodes du bouillant capitaine et je m’en suis pris à lui. Pourtant, rien ne prouve que Dadis ne fût pas sincère au départ. En général, on ne naît pas mauvais, on le devient. Si Dadis est devenu rapidement mauvais, Sékouba et ses proches n’y sont pas pour rien. Pour s’élever, il fallait enfoncer Dadis ! L’exil forcé de Dadis en lieu sûr est la preuve qu’il a été victime d’un complot « fraternel » !

J’ai été choqué par le comportement de Konaté lors de la mort du fils de Dadis. Nous vivons en société même si nos choix ne sont pas toujours les mêmes. Je pense que Konaté aurait pu laisser Dadis venir enterrer son fils dans son pays natal au lieu d’obliger l’avion funéraire à passer par Ouagadougou. Dadis est citoyen guinéen et, qu’on le veuille ou non, il a été, même si c’est par auto proclamation, chef de l’Etat. A ce titre, il mérite une certaine considération. Je ne crois pas que sa présence en Guinée aurait entraîné des troubles, aucune visite des camps militaires n’étant obligatoire. Si Konaté est réellement le frère d’armes de Dadis, le fils de celui-ci est donc son neveu d’armes. Pourquoi alors refuser de partager une douleur en famille ?

 Je rappelle que le congolais Jean-Pierre Bemba, incarcéré à La Haye où il est jugé pour des crimes plus atroces, avait été autorisé à assister aux funérailles de son père. Je sais bien que ce que je viens d’écrire ne plaira pas à tout le monde, surtout après ce qui s’est passé à Conakry le 28 septembre 2009, au stade du même nom. Mais je pense que c’est de mon devoir de dire certaines choses même si elles sont dures à entendre. Nous nous tiraillons aujourd’hui mais nous devrions préparer l’après 19 septembre 2010 car la Guinée nous est commune.

3°) l’affaire Toumba Diakité

Nous avons un gros os à ronger en ce moment : ce sont les élections. Mais posons-nous la question de savoir où est Toumba ? Dans l’histoire d’un pays, aucun événement ne doit effacer le précédent s’il est important. Si Toumba est vivant, de deux choses l’une : ou il est en Guinée ou il est à l’extérieur. Dans le premier cas, il doit être protégé au plus haut niveau de la hiérarchie militaire. Dans le second cas, comment s’est-il évadé ? Là encore, je ne vois pas autre chose qu’une complicité militaire. Nous, civils, n’avons pas d’armes. Quoi qu’il en soit j’aimerais bien que Sékouba Konaté, à qui le crime a toujours profité, nous éclaire sur cette affaire. A moins qu’il ne soit encore ébloui !

Pour terminer, 2 perles du Net, l’une en entrée et l’autre en plat principal.

a) l’entrée (dans l’arc-en-ciel ?)

Sous le titre « Le RPG ou la politique du mensonge et du racisme primaire » le site www.guineelibre nous fait découvrir une manifestation caractéristique de la « vérité » version RPG à partir d’un article, non signé, intitulé « La victoire qui grandira la guinée ». Jugez-en !

« …..Il n'a pas été incapable de me répondre. Je lui ai ensuite répliqué s'il est vraiment Peulh?
Leur comportement intégriste et extrémiste classifie maintenant des bons et des mauvais Peulh. Cette vision met dans une position très difficile nos honorables et respectueux concitoyens Peulh...

Ils ont perdu la bataille politique et il n'aura pas de guerre politique. L'histoire est entrain d'écrire amplement leur perte et non celle des Républicains qu'ils qualifient de mauvais Peulh. ..L'entrée dans l'Alliance Arc-en-ciel du leader le plus respectueux de tous, l'homme de force et de conviction politiques hautement républicaines et démocratiques, j'ai nommé Ousmane Bah, en est l'un des gages.. »

b) le plat principal cuisiné par le patriote J. Kourouma et servi copieusement à son  candidat préféré.

« …J’ai porté à la connaissance des Guinéens ce que vaut l’homme politique d’Alpha Condé gentiment appelé professeur alors qu’il n’en est point.

Ce qui nous préoccupe, ce sont les agissements de monsieur Condé lesquels empêchent le décollage démocratique de la Guinée.

…..Ahpha Condé peut-il dire aux Guinéens pourquoi il s’était déguisé en Imam à Pinè ? Quelle explication donne-t-il à cette cabale s’il ne se reprochait rien ? Que dit-il de son implication active dans les attaques rebelles de Forécariah et Kissidougou ? Et Enco5 ? Les troubles ethniques de juin 1990 de N’Zérékoré ?

Je l’ai écrit : maintenant que nous connaissons les auteurs de notre malheur, il faut les dénoncer. Monsieur Alpha Condé faisant parti de ceux-là, il doit être mis hors d’état de nuire. Se cacher derrière des fausses identités ne suffira plus monsieur Condé. Depuis des années vous avez fait de l’opposition factuelle un fonds de commerce. Ça suffit maintenant !

Alpha Condé peut-il expliquer aux Guinéens comment a-t-il obtenu les  véhicules (double cabine) de la marque Toyota qui sont actuellement au garage à Ouagadougou? A quoi sont-ils destinés ?

Si les réponses tardaient à venir, je demanderais aux services guinéens de la sûreté de l’Etat et de la sécurité territoriale d’arrêter Alpha Condé et de me citer comme témoin à charges. Je répondrai.

Ce sera encore ma contribution dans la lutte contre toutes les forces qui s’opposent au changement en Guinée.

……..Et le mensonge couvrira de honte « les vers de terre, » - l’expression de leurs camarades socialo-communistes - qui veulent me salir de leur liquide gluant.

« …C’est là aussi la différence entre Alpha Condé et El Hadji Haïdara, l’homme au diabète chronique qui se cache derrière de virtuelles identités pour s’exprimer. Demain la vérité se lira à la lumière la plus vive et la plus éclatante, car la boîte à pandore alpha est ouverte… »

Jacques Kourouma

Paris 28 septembre 2007 »

Après ce plat gluant, puant et écoeurant, vous faudrait-il un thé pimenté ou un café salé ? Pendant que vous hésitez je rappelle que le patriote J. Kourouma avait perdu le procès en diffamation intenté contre lui par le compatriote Sadio Barry. Lui qui se vantait d’avoir une aisance financière se trouve, en réalité, dans l’incapacité de payer ce qu’il doit et aurait maintenant des huissiers à ses trousses. Avec Dadis il n’aurait rien eu; ce n’est pas avec le méprisant Alpha qu’il aura la moindre tranche d’igname. Quelle poisse !

Je vous salue.

Ibrahima Kylé Diallo

Animateur de www.kylediallo.info

Mon contact : kylediallo@gmail.com

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. sadou 02/09/2010

pourkoi les soidisant intellectuel guinée au lieu de lancer un appel a la reconciliant et l'unité nationale , vous passez tout vos tempe a vouvouzelé sur un camp. le vraie mal de la guinée c'est les intello au soldes des imperialiste

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site