Décès de l’ancien Premier ministre Jean-Marie Doré

Jmd 21

L'ancien Premier ministre Jean-Marie Doré est mort dans la nuit de jeudi à vendredi à Conakry. Jean-Marie Doré, ancien Premier ministre et président de l’Union pour le progrès de la Guinée (UPG), est mort à 2h15 du matin à Conakry, a indiqué vendredi 29 janvier le gouvernement guinéen.

Le président guinéen, Alpha Condé, a immédiatement réagi sur sa page Facebook. « J’ai perdu un ami, un compagnon de lutte, un combattant de la liberté. La démocratie guinéenne est en deuil… Dors en paix Jean-Marie!!! », a écrit Alpha Condé.

À la tête de l’UPG après l’instauration du multipartisme

Jean-Marie Doré était né à Bossou (Guinée forestière) en 1938. Après des études en France et en Suisse, ce fils d’un chef de canton était devenu fonctionnaire à Genève du Bureau international du travail (BIT, 1963 à 1987) avant de rentrer en Guinée comme inspecteur du travail. Après l’instauration du mulipartisme, en 1990, il avait pris la tête de l’Union pour le progrès de la Guinée (UPG).

Élu député en 1995, il sera deux fois candidat malheureux à la présidentielle (1993 et 1998). De nouveau élu à l’Assemblée nationale en 2002, il refuse de siéger pour protester contre les fraudes électorales. En janvier 2010, Jean-Marie Doré avait été nommé Premier ministre de la transition par le général Sékouba Konaté pour trouver un successeur civil à Moussa Dadis Camara.

 

Claire Rainfroy

Source: jeune afrique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×