Décrets relatifs à la nouvelle structure gouvernementale et celle du cabinet du Président de la république

 drapeau_Guinee_1_01.jpg

Le Mercredi 3 février 2010, les décrets de restructuration du cabinet du Président de la République et celui relatif à la composition du gouvernement d'union nationale, ont été rendu public dans le journal télévisé de l'ORTG. A savoir que ces actes présidentiels sont suivis de la lettre de mission du Premier ministre.

Ainsi, à partir de la date de signature de ces décrets, le cabinet de la Présidence de la république est constitué comme suit:  

1-Ministère d'Etat chargé de la Sécurité présidentielle

2- Ministre Conseiller auprès du Président de la République chargé de la Lutte contre la drogue et le grand banditisme

3- Ministre Secrétaire général de la Présidence de la République

4- Ministre Conseiller

5- Ministre Conseiller

6- Chef de Cabinet civil

7- Chef de Cabinet militaire

8- Conseiller politique

9- Conseiller juridique

10- Conseiller diplomatique

11- Conseiller à la Communication

12- Conseiller économique

13- Conseiller chargé de l'Administration du Territoire et des Affaires électorales

14- Conseiller chargé des Affaires sociales et culturelles

15- Trois (3) Conseillers chargés de mission

16- Chef d'Etat major particulier du Président de la République

17- Ambassadeur, Directeur du Protocole d'Etat

18- Directeur Adjoint du Protocole d'Etat

19- Agent judiciaire de l'Etat

20- Directeur du Bureau de presse

Quant à la structure du gouvernement d'union nationale qui compterait comprend 32 porte-feuilles ministériels dont 3 Ministères d'Etat, il se compose comme suit:

Restructuration du Gouvernement



Décret D/N° 003/PRG/CNDD/SGG/SGPRG/2010 portant Restructuration du Gouvernement.

Le Président de la Transition, Président de la République par intérim (...), sur proposition du Premier ministre Chef du gouvernement d'Union nationale de transition, décrète :

Article 1er : Le gouvernement de la République de Guinée est restructuré comme suit :

1- Ministère d'Etat chargé de la Sécurité et de la Protection Civile

2- Ministère d'Etat chargé de l'Administration du Territoire et des Affaires politiques

3- Ministère d'Etat chargé des Affaires étrangères et de la Francophonie

4- Ministère des Affaires sociales, de la Promotion féminine et de l'Enfance

5- Ministère de la Justice/Garde des Sceaux

6- Ministère de la Décentralisation et du Développement local

7- Ministère de l'Economie et des Finances

8- Ministère du Plan, de la Coopération internationale et de l'Intégration africaine

9- Ministère de l'Enseignement Pré-Universitaire et de l'Education civique

10- Ministère de l'Enseignement Technique et de la Formation professionnelle

11- Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

12- Ministère de l'Agriculture

13- Ministère de l'environnement, des Eaux et Forêts et du Développement durable

14- Ministère des Mines et de la Géologie

15- Ministère de l'Energie et de l'hydraulique

16- Ministère de la Pêche et de l'Aquaculture

17- Ministère des Travaux publics

18- Ministère des Transports

19- Ministère de la Construction, de l'Urbanisme et de l'Habitat

20- Ministère du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion du Secteur privé

21- Ministère de la Fonction publique, de la Réforme administrative, du Travail et de l'Emploi

22- Ministère de la Santé et de l'Hygiène publique

23- Ministère de la Jeunesse et des Sports

24- Ministère du Contrôle économique et des Audits

25- Ministère de l'Information

26- Ministre des Arts et de la Culture

27- Ministère des Postes, Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l'Information

28- Ministère du Tourisme, de l'hôtellerie et de l'Artisanat

29- Ministère de l'Elevage

30- Ministère des Guinéens de l'étranger

31- Secrétariat Général des Affaire religieuses

32- Secrétariat Général du Gouvernement

Article 2 : Le présent décret qui prend effet à compter de sa date de signature, sera enregistré et publié au journal Officiel de la République.

Conakry, le 3 février 2010

Le Président de la Transition, Président de la République par intérim, Ministre de la Défense nationale

Lettre de mission du Président de la transition, le Général Sékouba Konaté

Monsieur le Premier ministre,


Notre pays traverse, en cette période de son histoire, une crise économique et sociopolitique sans précédent. Face à cette situation, seule une ferme volonté permettra de trouver des réponses adéquates aux maux dont souffre notre pays.

Suite à mon discours du 6 janvier 2010, je vous engage à accomplir, sous mon autorité et ma direction, entre autres, les tâches suivantes :

- mobiliser les ressources nécessaires pour la conduite de la transition et pour la restructuration des forces de défense et de sécurité ;

- présider le Conseil interministériel et le Conseil des ministres sur délégation du Chef de l'Etat ;

- proposer au Chef de l'Etat les nominations aux emplois civils ;

- diriger l'administration et veiller au fonctionnement régulier des pouvoirs publics ;

- veiller au respect de l'indépendance de la justice ;

- prendre les dispositions nécessaires pour, d'une part, renforcer les capacités de la CENI avec l'appui de la Communauté internationale et d'autre part, pour assurer le fonctionnement correct de tous les organes de la transition ;

- Oeuvrer à l'organisation rapide d'élections libres, crédibles et transparentes conformément au chronogramme fixé en vue de sortir le pays de son isolement et à la levée des sanctions ;

- promouvoir la bonne gouvernance et restaurer l'autorité de l'Etat ;

- veiller au respect de l'indépendance de la Banque Centrale ;

- relancer l'économie par la mise en place d'un programme d'urgence et renouer avec nos partenaires au développement en vue d'améliorer les conditions de vie des populations ;

- engager le dialogue social et politique pour la consolidation de la cohésion nationale ;

- renforcer la démocratie, l'Etat de droit ainsi que le respect des droits humains et des libertés fondamentales ;

- assurer la sécurité des personnes et de leurs biens ;

- assurer le déroulement correct et transparent du processus électoral ;

- veiller au respect des droits humains et des libertés fondamentales ;

- promouvoir le dialogue politique et social en vue de renforcer la cohésion nationale.

Cette lettre de mission exige de vous, Monsieur le Premier ministre, des obligations de résultats. Pour atteindre ces objectifs, vous me proposerez des femmes et des hommes dévoués, intègres et compétents pour vous accompagner dans l'accomplissement de votre mission.

Je vous recommande par ailleurs, avant l'entrée en fonction de la nouvelle équipe gouvernementale, l'organisation sur toute l'étendue du territoire national, d'une journée de recueillement, de prières et de pardon à la mémoire des victimes des tragiques événements du 28 septembre 2009. Une telle démarche aidera à renforcer le climat d'apaisement et à créer les conditions d'une réconciliation véritable indispensable au succès du nouveau processus de transition en cours.

En vous remerciant d'avoir accepté la responsabilité qui vous est confiée, veuillez agréer Monsieur le Premier ministre, l'expression de ma franche collaboration.

Général de brigade Sékouba Konaté, Président de la transition,

Président de la République par intérim, Ministre de la Défense nationale.


Conakry, le 3 février 2010

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site