Des peines de prison contre des cadres dans une affaire de tentative de détournement de 1, 5 millions d'euros

248968.jpg

Le procès dans le cadre de l'affaire relative à la tentative de détournement de 1, 5 million d'euros, impliquant des cadres du département de l'Economie et des Finances, a connu son épilogue vendredi au tribunal de Kaloum, où le verdict est tombé avec la condamnation de 2 cadres par contumace à 10 ans de prison ferme, a-t-on constaté sur place. Ces fugitifs ont pour noms Ibrahima Sory Condé et Sayon Camara, qui ont pris la clé des champs, dès que cette affaire a éclaté l'année dernière. En plus des 10 ans dont ils écopent, le tribunal a aussi lancé un mandat d'arrêt contre les deux cadres.

Des peines de 7 mois d'emprisonnement ont été prononcées à l'encontre de deux plantons du département de l'Economie. Il s'agit de Amadou Diouldé Diallo et de Seydouba Diakité du Budget et pour "complicité d'usage de faux en écriture publique". Ces deux hommes qui ont couvert leur peine, après avoir passé plus de 7 mois en détention, devront payer près de 50 euros d'amende chacun.

Le directeur d'une imprimerie qui avait l'habitude de bénéficier de marchés de l'Etat, un certain Mathurin Millimono, figure parmi les condamnés suite à ce verdict. il a écopé de 6 mois de prison assortis de sursis.

Sur les 8 inculpés qui ont comparu devant le tribunal de Kaloum, trois ont été acquittés.

Il s'agit de Balla Moussa Mara, travaillant pour le compte de la Banque centrale de Guinée et Ousmane Camara ainsi que Mohamed Fofana, qui sont eux du Trésor national, qui ont pu regagner leurs familles, après une descente aux enfers qui a duré près de 10 mois.

A noter que cette tentative de détournement de 1, 5 millions d'euros avait défrayé la chronique dans la capitale guinéenne. Elle avait connu un rebondissement suite à l'assassinat de Madame Aissatou Boiro, directrice nationale du Trésor le 9 novembre 2012 par des inconnus, alors qu'elle regagnait son domicile dans la banlieue de Conakry.

Certaines informations relayées par des médias faisaient un lien entre ce crime et cette tentative de détournement impliquant des cadres du ministère guinéen de l'Economie. Mais le ministère de la Justice avait prévenu que rien ne laissait transparaître de lien entre les deux affaires.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×