Elections législatives en Guinée: délocalisation des bureaux de vote dans les casernes et les lieux de cultes

62oanjca3vht3ycazlaojtcarer0twca7sxy37camm07btca4te6b8ca6yz8sqcagx5in5ca292bixcalmhadbcala67hicawsc42eca46gw6zcax5hov3cansy82fca8sqlrmcak56k4gca73zfkncafg2f84.jpg

La Commission électorale nationale indépendante (CENI), préoccupée par la transparence et la fiabilité des prochaines élections législatives, prévues le 30 juin, compte délocaliser tous bureaux de vote installés dans les casernes militaires, dans les lieux de culte (mosquées et églises) et dans les domiciles privés répertoriés à travers le pays.

Selon Yaya Kane, commissaire de la CENI joint au téléphone lundi par Xinhua, cette mesure sécuritaire vise à rassurer les acteurs politiques engagés dans la tenue des élections législatives sur la transparence du scrutin et à faciliter l'accessibilité des citoyens aux différents bureaux de vote.

Dans les 33 circonscriptions électorales que compte le pays et dans les cinq communes urbaines de Conakry, le découpage électoral pour l'installation des bureaux de vote se fera uniquement sur la base d'une stratégie visant à rapprocher les électeurs guinéens de leurs lieux de vote, afin de les permettre d'exercer librement et facilement leurs droits de citoyens épanouis.

D'après les premières estimations, la CENI compte mettre en place plus de 10.000 bureaux de vote à travers tout le pays, avec une moyenne de 500 mètres de distance entre un électeur et son bureau de vote.

Lors des dernières élections présidentielles en 2010, nombreux électeurs de Conakry et de l'intérieur du pays parcouraient plus de 30 km pour avoir accès à un bureau de vote et pouvoir ainsi déposer leurs bulletins dans l'urne.

Cette situation avait provoqué un taux d'abstention de vote assez élevé eu égard au manque de moyens de transport et aux difficultés liées au déplacement et à la mobilité des électeurs sur une distance relativement longue.

Par ailleurs, l'objectif de la CENI est de parvenir a enrôler plus de deux millions d'électeurs qui s'ajouteront sur la liste des trois millions huit cent mille citoyens déjà récencés au niveau de l'actuel ficher électoral.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site