Le gouvernement guinéen veut réduire son implication dans la commercialisation des produits issus des campagnes agricoles

riz.jpg

Le chef de l'Etat guinéen qui s'adressait ainsi à son gouvernement lors du conseil des ministres ordinaires tenu au palais Sékoutouréah, a abordé le volet de "la problématique de la sécurité alimentaire, tout en invitant son gouvernement à poursuivre les activités préparatoires de la prochaine campagne agricole."

Dans la foulée, les ministres "parrains" de la campagne agricole  ont été invités par le conseil à se rendre dans les jours qui suivent  dans leurs préfectures respectives afin "d'affiner les préparatifs  de la campagne agricole 2012'', selon nos sources.

En effet, dans le souci de veiller sur le déroulement de la campagne agricole 2011, le gouvernement guinéen avait affecté un ministre dans chacune des 33 préfectures que compte le pays.

Et chaque membre du gouvernement était tenu ainsi de superviser l'exécution du Programme relatif à cette campagne agricole qui a permis de produire plus de 100 mille tonnes de riz, selon des statistiques officielles disponibles au niveau de la Chambre nationale d'agriculture.

L'Etat guinéen avait déboursé 200 milliards de francs guinéens soit 20 millions d'euros pour la réussite de cette campagne, mettant à la disposition des paysans des engrais et des herbicides en quantité suffisante.

Le gouvernement s'est aussi impliqué dans la commercialisation des productions issues de cette campagne par l'ouverture de centrales d'achat dans les provinces, une façon d'éviter aux paysans de faire les frais des spéculateurs, selon une source proche du département d'Agriculture.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site