L'OMVG espère une réaction rapide des bailleurs de fonds pour réaliser son projet Energie

Image 38
 
Le président du Conseil des ministres de l’Organisation pour la Mise en valeur du Fleuve Gambie (OMVG), Certorio Biote, espère une réaction rapide des bailleurs de fonds pour la réalisation prompte d’une des composantes du projet Energie à savoir, le réseau d’interconnexion haute tension, a appris APA jeudi au terme d'une réunion des pays membres à Conakry.

S'exprimant au cours d'une réunion de coordination avec les partenaires techniques et financiers dans le cadre de la réalisation du projet Energie de l'OMVG, le ministre bissau-guinéen des ressources naturelles, Certorio Biote, qui présidait les travaux, a tendu la main aux bailleurs de fonds.

Dans la même dynamique, le Secrétaire exécutif de l'OMVG, Justino Vieira, a également fait savoir que la présence massive des partenaires techniques et financiers à la réunion de Conakry constitue un réel motif de réconfort et surtout d'espoir pour la réalisation, dans les meilleurs délais, d'une des composantes du projet Energie notamment le réseau d'interconnexion haute tension.

Pour sa part, le ministre guinéen de l'Energie et de l'Hydraulique, Idrissa Thiam, a indiqué que "cette réunion est cruciale pour l'OMVG car il s'agit de sécuriser le financement pour la réalisation de la ligne d'interconnexion que servira à évacuer l'énergie de Kaléta et de Souapiti, le raccordement avec le réseau de l'OMVS et la liaison Côte d'Ivoire-Libéria-Sierra-Léone-Guinée".

En réponse, les partenaires financiers ayant pris part à la réunion ont fait une déclaration dans laquelle la Banque islamique de développement (BID) a promis 120 millions d'euros pour les infrastructures (lignes et postes) en Gambie, Guinée et au Sénégal, avec comme allocation par pays, 23 millions d'euros en Gambie, 54 millions d'euros en Guinée et 43 millions au Sénégal.

Pour sa part, la Banque africaine de développement (BAD), a annoncé son intention de contribuer au financement du projet dans tous les pays tout comme la Banque mondiale, qui entend verser 173 millions de dollars pour les lignes et postes en Gambie, Guinée Bissau et Sénégal.

Au terme de la réunion, une délégation gouvernementale a conduit les hôtes des pays membres de l'OMVG et les partenaires techniques et financiers sur le site du Projet d'aménagement hydroélectrique de Kaléta (PAHK), situé à 140 km de Conakry dans la ville de Dubréka en Basse Guinée.

L'OMVG est une organisation sous-régionale réunissant les pays traversés par le fleuve Gambie, dont la Gambie, la Guinée Bissau, le Sénégal et la Guinée.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site