L'opposition se retire du dialogue inter-guinéen

Images 320

L’aile dure de l’opposition guinéenne a annoncé ce vendredi sa décision de suspendre sa participation du dialogue politique après huit journées d’âpres négociations en attendant des « signaux forts et conséquents » de la part de la majorité.

Après avoir épluché des sujets comme les délégations spéciales et le calendrier des élections locales sans aucun accord formel, le camp présidentiel et l’opposition se sont heurtés à un nouveau blocage concernant la recomposition de la CENI.

Dans les discussions, l’opposition a proposé à maxima la reforme totale de la CENI ou à minima sa recomposition parce que, dit-elle, ses commissaires qu’ils ont désigné ont changé de veste.

En réponse, la majorité présidentielle a fait une autre proposition en indiquant que toute reforme concernant la CENI, au visa de la loi organique 016 devrait se faire à l’Assemblée nationale.

Faute de compromis, le président du cadre du dialogue, Me Cheick Sacko, et ministre d’Etat de la justice, a suspendu le débat.

« Il y a eu un blocage, malheureusement, en milieu d’après-midi aujourd’hui. On a essayé de rapprocher les points de vue (…) on n’y est pas arrivé. Donc, j’ai suspendu la séance pour une reprise lundi », a-t-il annoncé.

Pour sa part, le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, a confirmé la décision de ses pairs concernant leur retrait du dialogue.

« Nous avons décidé de quitter la table de discussions. Et nous avons décidé de suspendre notre participation jusqu’à ce que nous percevions des signaux forts et conséquents de la volonté de la majorité présidentielle d’aller à un vrai dialogue », a-t-il martelé.

En réponse, le président du groupe parlementaire de la majorité, Damaro Camara, a fustigé l’attitude de l’aile dure de l’opposition.

« Finalement, on ne sait pas ce que nos frères de l’opposition veulent. Mais encore, une fois, la mouvance est prête à discuter de toutes les propositions, qu’elles viennent de l’opposition ou de nos partenaires de développement, toute proposition qui va concourir à rendre les élections transparentes et crédibles », a-t-il rassuré.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×