La fièvre monte à Conakry à quelques heures du choc Guinée-Côte d'Ivoire

Csm kpc 3 c56ba8e84f

L’effervescence populaire est en train de monter au sein de la haute banlieue de Conakry à Kaloum, le centre administratif et des affaires de la capitale, à quelques heures de la première sortie du Syli national, mardi après-midi, face à la Côte d’Ivoire, en match de poule de la Coupe d’Afrique des nations (CAN).

De la haute banlieue de Conakry au centre de la capitale, en passant par le Marché Madina, le poumon de la capitale, les supporteurs se préparent au rendez-vous.

Les radios locales diffusent des chansons à la gloire du Syli national, les véhicules de transport interurbain arborent les couleurs nationales, alors que dans les rues, les supporteurs se procurent des gadgets à l’effigie du Syli national de Guinée.

Le long des grands axes de circulation, le drapeau national flotte en l’air, alors que des fans brandissent des posters des joueurs du Syli dans les rues.

A Kaloum, des minibus circulent dans les rues de la cité pour appeler à la mobilisation derrière le Syli pour sa première sortie prévue à Malabo.

Pour les pronostics, les avis sont divergents. Les uns pensent à un match nul, d’autres jurent par la victoire du Syli, quelques uns enfin croient à la suprématie des Ivoiriens.

« On verra entre les deux éléphants (le syli signifie l’éléphant en langue locale) qui sera le plus fort », a confié un supporteur du syli au café Mouna sis au centre de Conakry.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×