La Force de protection indispensable

Si l'Armée guinéenne était digne de confiance et s'était montrée républicaine et responsable, soucieuse du bien-être des citoyens dont elle est issue, qui l'habillent, la logent, la nourrissent, la soignent, la paient et malheureusement l'arment pour se faire tuer, terroriser et violer la gent féminine, l'envoi d'une force pour les protéger ne se serait pas posé. Les massacres de 2006, 2007 et 2009 parlent à suffisance sur la nécessité de cette protection pour sortir de cette crise.

Suite à certaines réactions de bonne foi de compatriotes et aux tentatives de manipulation du CNDD à propos de l'envoi d'une force pour protéger la population, particulièrement à Conakry, il est nécessaire aux Forces Vives de lancer des campagnes d'explication pour faire comprendre aux Guinéens le rôle que va jouer cette aide: cette mission de ''bon office'' ne fera pas de politique, ne s'immiscera pas dans les affaires internes de la Guinée et restera neutre, son rôle sera purement humanitaire et de protection. C'est un exercice important à ne pas négliger car les ''CNDDistes'' ont entamé en force des campagnes de désinformation à propos de la recommandation de la CEDEAO pour protéger et permettre au processus de sortie de crise de se poursuivre dans la sérénité sans peur pour la vie des Guinéens non-CNDD.

Chaque crise est un cas d'espèce. En ce qui concerne la Guinée, nous sommes dans une situation où les leaders politiques savent mieux que quiconque le danger qu'ils courraient en rentrant en Guinée sans protection dans un pays où les forces de ''l'ordre'' (plutôt du désordre) détruisent les biens des citoyens, violent et tuent impunément. L'envoie d'une force de protection ne devrait pas être dans le cas de la Guinée en ce moment, subordonné à l'accord préalable des ''autorités'' locales dans la mesure où elles veulent conserver leur avantage armé pour s'imposer; et en plus (c'est un fait)ni l'État ni l'Armée n'existent plus depuis Conté mais plutôt des hommes armés aidés de civils mercenaires qui tiennent le pays. Cette intervention physique à titre humanitaire de la Communauté internationale doit être imposée de force pour le bien de la Guinée. Le CNDD n'a pas les moyens militaires de s'opposer à la détermination de la CEDEAO, si elle le veut et est déterminée à nous aider. Une cinquantaine de soldats par pays membre avec l'équipement qu'il faut et une couverture aérienne avec des drones militaires (c'est une technologie souple, efficace et ne met pas la vie du manipulateur en danger) suffirait largement à sécuriser Conakry; et les soldats guinéens libérés du joug du CNDD pourraient quant à eux être déployés à l'intérieur du Pays. Malgré les propos des hâbleurs, le potentiel du CNDD à se défendre et les moyens dont il dispose sont connus mieux qu'eux même, dans la mesure où ceux qui leur ont vendu le matériel et formé ne sont pas Guinéens et ces étrangers collaborent toujours entre eux, même lorsqu'ils sont publiquement opposés: que le CNDD ne se leurre pas, ils connaissent vos limites et points faibles!

Pour finir, nous qui aimons vraiment la Guinée de façon désintéressée (ni mercenaire, ni chercheur de place, etc) devons battre individuellement et collectivement campagne pour faire comprendre à nos compatriotes que le CNDD et ses alliés les désinforment: que sans cette force en Guinée, le CNDD n'aura point d'oreille et par conséquence notre souffrance va continuer; et pire, le ''syndrome'' qui a conduit Toumba Diakité à tirer sur Dadis risque de conduire la Guinée à un affrontement entre milices armées avec eux, les civils, coincés au milieu. Ne sous-estimons surtout pas les campagnes menées tout azimut sur Africa No 1 et d'autres média par les CNDDistes: même si cela n'arrêtait pas le processus engagé, ils peuvent beaucoup gêner et nuire à son bon déroulement. Les Leaders politiques et le reste des Forces Vives ont adopté étonnamment profil bas: est-ce une stratégie voulue ou imposée? Dans tous les cas, le manque de communication est inquiétant ! Les leaders devraient au moins déployer leur supporteurs pour appuyer dans les média leur solution avec les faits qui plaident pour eux. Il est très important d'avoir l'opinion public de notre côté pour faire l'unanimité contre le monstre qu'est devenu le CNDD: le CNDD veut faire diversion en mentionnant la France, ce qui rallie à tous les coûts les complexés et aigris parmi certains Africains contre l'ancienne puissance coloniale: stratégie qui a bien marché avec le FPI (de Laurent Gbagbo) en Cote d'Ivoire; l'agresseur est devenue victime de la méchante et abominable France grâce à l'intelligente manipulation des média par le FPI à son avantage. Idrissa Cherif ne vient pas de Cote d'Ivoire pour rien! C'est ce qui a en partie scellé la défaite de la rébellion et il le sait.

La Force africaine de protection sera la bienvenue en Guinée! Ce sera tant pis pour les tueurs et violeurs ainsi que leurs complices civils!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site