La Guinée doit désormais penser à l'après-Ebola en 2015, selon Alpha Condé

Arton813396

Le président Guinéen, Alpha Condé, a estimé, mercredi, que son pays doit désormais penser à l’après-Ebola pour la simple raison que les pages les plus sombres de cette maladie seront tournées en 2015.

Dans son discours de nouvel an, relayé par les médias d’Etat, Alpha Condé a rappelé que 2014 a été pour la Guinée une année difficile, avec la grave crise sanitaire marquée par l’apparition en mars 2014 dans le pays de l’épidémie à virus Ebola.

A ce propos, il a réitéré sa compassion aux victimes ainsi qu’au corps médical et aux personnels des Organisations gouvernementales et non gouvernementales. M. Condé a dans la foulée rendu un hommage aux institutions financières internationales et aux pays frères. Il a particulièrement salué la France, les Etats-Unis, le Maroc, le Mali et la Banque mondiale.

« Nous œuvrons désormais ensemble pour doter notre pays d’infrastructures hospitalières appropriées, pour briser la chaine de contamination », a-t-il annoncé, ajoutant que « compter sur une aide budgétaire orientée vers des priorités nationales en matière de santé publique pour pouvoir relever ce défi », conformément à la volonté du Secrétaire général de l’Onu qui a promis que son institution fera le maximum pour que cette épidémie soit endiguée dans les plus brefs délais.

« Il faut dès maintenant, multiplier les activités visant à rétablir les services sociaux de base, renforcer les services de santé, soutenir l’économie nationale et de façon générale accroître la résilience du pays », a conclu le président guinéen.

Près de 7700 personnes sont mortes de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publié, vendredi.

Selon ces nouvelles statiques, le nombre de décès s’élève à «7693 sur un total de 19 695 cas » enregistrés dans les trois pays les plus touchés que sont la Sierra Leone, le Libéria et la Guinée.

La Sierra Leone comptabilise 9203 cas, soit le plus grand nombre de cas, avec 2655 morts. Le Libéria enregistre 7862 cas et 3384 morts, quand la Guinée compte 2630 cas et 1654 morts.

L’épidémie a fait six morts au Mali, un aux Etats-Unis et huit au Nigeria, soit au total 7708 morts dans le monde. L’OMS annonce par ailleurs, qu’au 21 décembre dernier l’Ebola a contaminé 666 membres du personnel médical et 366 en sont morts.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×