La Guinée met les bouchées doubles pour abriter le sommet de l'OCI en décembre 2013

La Guinée met les bouchées doubles pour accueillir du 9 au 11 décembre prochains à Conakry, la Conférence ministérielle de l’Organisation et de coopération islamique communément connue sous le nom (OCI) et dont le thème porte cette année sur ‘’le dialogue des cultures et des civilisations’’, a appris APA jeudi auprès du comité d'organisation.

Près de quatre mille invités sont attendus à cette conférence, organisée pour la deuxième fois dans la capitale guinéenne après celle de 1995 et qui réunit les ministres des affaires étrangères des 57 États membres de l'organisation. Interrogé sur le niveau des préparatifs, le chef de la diplomatie guinéenne, Loucény Fall, confie : "Il y aura 56 ministres des Affaires Étrangères ou chefs de délégation plus tout le staff de secrétariat et les invités. Donc, nous attendons environ 4 000 personnes à Conakry".

A moins d'un mois des festivités, la Guinée est confrontée à deux grands défis à relever. Le pays manque des salles de conférence et des hôtels d'hébergement de standing. "Aujourd'hui, nous sommes à un stade avancé dans la préparation. Pour organiser une telle conférence, il faut d'abord une salle de conférence. Nous travaillons actuellement jour et nuit pour remettre le Palais des Nations dans son état initial, sinon en meilleur état. C'est le plus grand défi. Il faut que le Palais des nations soit prêt. Nous n'avons pas de choix", a fait savoir Loucény Fall, ministre des affaires étrangères. Confronté à l'hébergement de quatre mille invités, alors que les grands hôtels sont en construction, l'Etat guinéen a réquisitionné tous les hôtels et appartements de Conakry.

"Nous sommes toujours à la recherche d'autres résidences pour pouvoir loger les délégués. L'organisation d'une telle conférence constitue une charge financière pour le pays hôte". Pour éviter tout retard, l'État guinéen a également mis en place un comité ministériel pour mettre les choses au point avant le jour J, notamment en matière de sécurité, de l'assainissement, de la santé, de l'hébergement, de la restauration et du transport. S'agissant du coût lié à l'organisation de cette conférence, les autorités guinéennes estiment à trois millions de dollars en termes d'hébergement, de transports local et aérien.

"Je suis heureux de dire que grâce à la solidarité des pays amis, nous avons pu boucler ce budget sans que cela ne pèse sur le budget national. Nous avons pu donc bénéficier généreusement de leurs concours financiers et à date le budget est bouclé", a confié un officiel guinéen.

Selon les organisateurs, maints sujets seront épluchés, y compris les problèmes politiques, qui se passent actuellement dans la Communauté islamique à travers le monde.

"La question centrale qui sera débattue sera celle de la Palestine, de Jérusalem, puis les questions politiques touchant à toutes les religions islamiques. Nous avons au moins 90 points inscrits à l'ordre du jour. Nous débattrons aussi bien des problèmes politiques concernant les États membres que des problèmes économique, culturel et social", a laissé entendre Loucény Fall.

Outre ces sujets politiques, l'OCI se penchera au renouvellement de certains postes de responsabilité.

"Il y aura surtout l'élection du Secrétaire général qui a été déjà faite et qui va être confirmée par l'OCI à Conakry. Il y aura l'élection des quatre secrétaires généraux adjoints".

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×