La vie de 3500 patients menacée suite à la fermeture d’un centre de distribution d’antirétroviraux

Images 383

La fermeture le 19 octobre dernier du « centre dream », spécialisé dans la prise en charge psychosocial des patients atteints de VIH-SIDA, suite à un contentieux judiciaire risque de mettre en danger la vie de 3500 malades, qui dépendent directement des antirétroviraux distribués dans ce centre, a-t-on appris sur place.

Tout serait parti d’une sentence d’un tribunal de Conakry, condamnant l’administration du « centre dream » au paiement de dommages à un de ses travailleurs, licencié pour « vol ».

La non-exécution de cette décision judiciaire aurait poussé un huissier à saisir le compte et le matériel logistique, provoquant l’arrêt des activités du dit centre.

Cette crise a mobilisé les bénéficiaires des services du « centre dream », qui ont alerté la Première dame de la République, Mme Djènè Condé sur leur sort, n’ayant plus accès aux médicaments avec la fermeture du centre.

Le Premier ministre guinéen Mohamed Saïd Fofana a rendu visite en début de semaine au « centre dream », pour remonter le moral des patients et rassuré l’administration que le gouvernement allait s’impliquer pour dénouer cette crise, ‘’le plus tôt que possible’.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×