Le Collectif des Partis Politiques pour la Finalisation de la Transition interpelle le MATD pour la repise du dialogue

alianceufdg.jpg

Monsieur le Ministre,
Le 17 Août 2011, vous avez reçu le Collectif des Partis Politiques pour la Finalisation de la Transition dans vos locaux. Cet acte a été vivement salué par les observateurs politiques et nous-mêmes comme un signe d’ouverture de la part du gouvernement.

Pour nous, cette date devrait marquer le début d’un dialogue politique direct entre le gouvernement et le Collectif des Partis Politiques que nous représentons. A cette occasion, vous avez manifesté votre volonté de nous rappeler dans des délais relativement courts afin d’entamer les discussions en profondeur sur les différents points soulevés dans notre mémorandum. Votre insistance sur la nécessité d’aller vite pour organiser les élections législatives dans le dernier trimestre 2011 nous a rassurés.
Mais aujourd’hui, force est de constater que trois semaines après notre rencontre, nous sommes toujours dans l’attente d’une reprise du dialogue entamé.
Les questions soulevées dans notre mémorandum conditionnent la préparation des élections législatives ; et ne pas s’y adresser maintenant, Monsieur le Ministre, compromet dangereusement la tenue des élections pour cette année.
En effet, de source bien informée, la CENI continue de travailler intensément aux préparatifs des dites élections et comme vous le savez, nous n’avons nullement confiance à la structure actuelle. Ce qui explique qu’elle figure au premier point de nos préoccupations dans le Mémorandum. De ce fait, tout ce qui se fait par elle aujourd’hui serait à reprendre par une nouvelle CENI consensuelle. C’est pourquoi, il est urgent que nous nous mettions d’accord sur la nouvelle structure qui va nous permettre de réaliser nos objectifs dans l’entente, la compréhension et la paix.
De même, nous sommes informés qu’il a été confié à une société du nom de SABARI la révision du fichier électoral en lieu et place de la SAGEM qui a été sélectionnée par un appel d’offre international. Ce choix avait fait l’objet d’un consensus entre le gouvernement, les acteurs politiques et la Communauté Internationale.
C’est pourquoi, Monsieur le Ministre, le Collectif vous informe qu’il ne saurait accepter une société choisie à son insu, qui de surcroit appartient et est dirigée par des proches du Rassemblement du Peuple Guinée « RPG » pour réaliser un quelconque travail sur le fichier électoral.
Pour tout ce qui précède, le Collectif vous saurait gré de bien vouloir diligenter la poursuite du dialogue politique qui permettra de réunir les conditions nécessaires à la tenue des élections législatives libres, transparentes et crédibles, dans un climat apaisé.
Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre considération distinguée.


Pour le Collectif

Le Président de l’UFR
Sidya Touré

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site