Le port d'armes interdit aux militaires sous peine de poursuites judiciaires

6.jpg

Le chef d'état-major général des Forces armées guinéennes, le général de division Souleymane Kéléfa Diallo, a pris une décision ce mardi interdisant tout port d'armes dans les lieux publics par les hommes en uniforme, a appris xinhua de source officielle.

D'après cette mesure, "le port d'armes de guerre, munitions, poudres et explosifs dans les lieux publics, lieux de culte, lieux de réjouissance'' est formellement interdit'' à compter de ce 20 mars sur toute l'étendue du territoire national. Sauf en cas de mission, précise notre source.

Tout contrevenant à cette décision sera poursuivi devant les juridictions compétentes, conformément aux articles 36 et 37 de la loi portant statut général des militaires.

Cette décision de l'état-major se situe sans doute dans le cadre de la restructuration des forces de défense et de sécurité en Guinée.

Dans la même lancée, les militaires se sont vu interdire déjà de circuler à bord de véhicules munis d'armes de guerre, aux heures de travail dans la capitale. Les hommes en uniforme ne doivent pas non plus voyager en treillis militaire, d'après les autorités militaires de Guinée.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site