Le Sénégal pas impliqué dans une tentative de déstabilisation de la Guinée (Serigne Mbacké NDIAYE, porte-parole de la présidence).

3039490-4331549.jpg

Le Sénégal n'est pas impliqué dans une tentative de déstabilisation de la Guinée, a déclaré dimanche la présidence sénégalaise réagissant à des déclarations du chef de l'Etat guinéen Alpha Condé qui soupçonne notamment Dakar de complicité dans un attentat visant sa personne.

Il ne peut être question d'implication du Sénégal dans des problèmes de déstabilisation de la Guinée. (...) Le Sénégal abrite deux millions de Guinéens, 300.000 Sénégalais sont en Guinée, a affirmé à l'AFP le porte-parole de la présidence sénégalaise, Serigne Mbacké Ndiaye.

(Ce) que je peux vous dire de la manière la plus ferme, c'est que le Sénégal, encore moins son chef d'Etat (Abdoulaye Wade), ne peut, en aucun cas, être mêlé à des questions de déstabilisation d'un quelconque pays au monde, à plus forte raison quand il s'agit de la Guinée, qui est un pays frère, un pays frontalier, a insisté M. Ndiaye.

Dans un entretien diffusé dimanche par la radio privée sénégalaise Sud-FM, le président Alpha Condé a accusé les gouvernements sénégalais et gambien d'avoir été au courant de l'attaque dont il a été la cible, en juillet, et a indiqué qu'il soupçonnait ces deux gouvernements de complicité.

Pour cette attaque lancée par des militaires le 19 juillet contre sa résidence privée de Conakry, tout a été préparé à Dakar, a soutenu M. Condé, qui s'en est sorti indemne.

Selon lui, parmi les cerveaux de l'attentat, figurent un responsable du principal parti de l'opposition guinéenne, un ex-ministre secrétaire général à la présidence durant la transition militaire en 2010 et un homme d'affaires proche de l'ex-chef de la transition militaire de 2010.

Les réunions se sont tenues à l'Hôtel (Méridien) Président de Dakar et, au regard des éléments en possession des autorités guinéennes, j'ai clairement dit au ministre (sénégalais des Affaires étrangères) Madické Niang et au ministre des Affaires étrangères de Gambie que j'estime (...) que les choses ont été préparées à l'hôtel (Méridien) Président à Dakar et qu'il y a des va-et-vient en Gambie et que j'estime que cela ne pouvait pas se faire à leur insu, a-t-il déclaré.

Je pense qu'il y a la complicité du gouvernement sénégalais comme du gouvernement gambien, même s'ils disent qu'ils ont manqué de vigilance, a-t-il affirmé.

Concernant ces allégations, Serigne Mbacké Ndiaye a répondu: Qu'on nous dise qu'il y a eu réunion au Sénégal, je ne confirme pas, je n'infirme pas. Le lieu qui a été cité est un lieu privé où n'importe qui peut aller et sortir. Ca, ça n'engage pas le gouvernement sénégalais, encore moins le président Wade.

Le président Wade - et ça, le président Alpha Condé en est conscient - s'est beaucoup investi (...) pour que la Guinée puisse assurer une transition et aller vers des élections transparentes en 2010, a indiqué M. Ndiaye, précisant s'être lui-même déplacé plusieurs fois dans ce cadre dans ce pays avec le chef de l'Etat sénégalais.

Alpha Condé a été élu au second tour de l'élection présidentielle en novembre 2010, et a prêté serment en décembre 2010, en présence notamment des chefs de l'Etat sénégalais et gambien.

( AFP )

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site