Législatives en Guinée: appel "à la sérénité" de la communauté internationale

said-djinnit-un.jpg

Le chef de l'ONU en Afrique de l'Ouest, Saïd Djinnit, facilitateur international du dialogue en Guinée, a appelé samedi à "la sérénité", après la publication des résultats provisoires des législatives du 28 septembre, accordant la victoire au pouvoir et rejetés par l'opposition.

"Nous prenons acte des résultats provisoires", publiés vendredi soir par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), a déclaré M. Djinnit à la presse. "Nous réitérons nos appels à tous à garder cette sérénité qui est nécessaire pour faire le recours par des voies légales", a-t-il ajouté. Il a demandé "que les gens attendent patiemment" les résultats de ces recours devant la Cour suprême qui devra proclamer les résultats définitifs.

Le parti du président Alpha Condé, le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), est arrivé en tête de ces élections avec 53 députés et, avec les petits partis qui lui sont alliés, le pouvoir obtient la majorité à l'Assemblée nationale (114 élus).

La coalition de l'opposition obtient un total de 53 députés et a immédiatement annoncé qu'elle rejetait ces résultats. Elle estime qu'ils ne correspondent pas "à la volonté" du peuple guinéen, les élections ayant été selon elle "truquées par le RPG avec des résultats qui sont complètement surréalistes".

Les représentants de la Communauté internationale chargés du suivi des législatives en Guinée (ONU, France, Etats-Unis, Union européenne, pays ouest-africains) avaient eux aussi fait état de "manquements" et d'"irrégularités", pouvant "remettre en cause la sincérité de certains résultats". La réaction de l'opposition, si elle devait appeler à manifester dans la rue, fait craindre des violences dans un pays à l'histoire marquée par les violences politiques et militaires et la répression sanglante des manifestations.

Samedi matin, un journaliste de l'AFP a constaté que la situation était calme à Conakry où les manifestations de l'opposition pour réclamer des législatives "libres et transparentes" ont fait une cinquantaine de morts depuis le début de l'année.

Source: AFP

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×