Les évènements de N'Zérékoré ne gêneront pas la tenue des législatives en Guinée, selon Alpha Condé

arton204478.jpg

Les évènements de N’Zérékoré, en Guinée forestière, où une cinquantaine de personnes ont trouvé la mort dans des violences intercommunautaires ces derniers jours, « ne gêneront en aucun cas la tenue des élections législatives en Guinée », a déclaré samedi le président Alpha Condé à l’issue d’une visite de travail de 48h au Congo.

« Il y a eu la guerre au Libéria et nous sommes impliqués, les armes circulent dans le pays, lorsqu’on a décidé de désarmer, le président de l’époque, Lansana Conté, a refusé de désarmer, ce qui fait que ces armes circulent entre le Libéria,la Côte d’Ivoire et la Guinée », a déclaré le président Condé à la presse.

« Nous sommes entrain de fouiller pour récupérer les armes, donc je pense que c’est quelques chose qui ne va en aucun cas gêner les élections », a dit le chef de l’Etat guinéen.

Expliquant la situation qui a occasionné des morts d’hommes en Guinée forestière le président Condé a fustigé la propension des certains citoyens à se faire justice eux-mêmes.

« Il y a une mauvaise habitude aujourd’hui en Afrique de l’ouest, les gens veulent se faire justice. Très souvent on attrape un voleur et au lieu de l’envoyer à la gendarmerie, on le tue. C’est ce qui s’est passé en Guinée forestière, à N’ZéréKoré, on a attrapé un voleur, on lui a coupé le bras et il est mort ».

Au sujet de son séjour au Congo Brazzaville, il a dit avoir fait cette visite en tant que panafricaniste, pour soutenir le président Sassou N’Guesso dans sa médiation en RD Congo voisine, en proie à une situation difficile.

« Tous deux nous avons en commun d’être panafricanistes et aujourd’hui il ya une situation un peu difficile au Congo-Kinshassa. Sachant que le président Sassou est le mieux placé pour faire cette médiation, il était de mon devoir de venir l’encourager dans cette médiation », a-t-il dit.

« C’est pourquoi je suis venu au moment où le président Kabila était là et nous avons pu déjeuner avec le Cardinal Mossengo parce que les différents acteurs politiques en RDC ont confiance en lui ».

« Si on peut trouver une solution en RD Congo, ça serait important pour l’Afrique », a encore dit le président guinéen qui a quitté le sol congolais vers 15h GMT pour regagner son pays.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site