Marche de cohésion: L’association des élèves et étudiants de la Guinée à l’école ivoirienne

Police2

Au nombre des étudiants, un effectif de 600 personnes  a été déployé par le Secrétaire Général de la FESCI, Assi Fulgence pour soutenir les forces de l’ordre.Une délégation d’élèves et d’étudiants de la République de Guinée a accompagné, ce samedi 14 avril 2018, la FESCI à l’occasion d’une marche de cohésion

Le  Président de l’Association des Elèves et étudiants pour le Développement en Guinée (AED), Diawara Moloukou Souleymane était le samedi 14 avril à l’école nationale de police en vue de participer au mini sommet du 19 avril de la confédération estudiantine et scolaire d’Afrique.

En prélude à ce mini sommet, le Président Diawara Moloukou Souleymane, a accompagné  ses frères de la FESCI dans  la marche de cohésion organisée par le directeur général de la police nationale, le contrôleur général de police, Kouyaté Youssouf.

A l’issue de cette marche qui s’est déroulée dans la localité de Cocody, le Président des élèves et étudiants de la Guinée a voulu  que cette initiative du directeur général de la police nationale soit un modèle pour son pays et pour  l’Afrique toute entière. «Pour cette marche, nous sommes sept Guinéens, membres de la délégation à épauler nos camarades de la FESCI dans l’esprit de cohésion qu’ils sont en train de  générer avec la police et ses autres frères d’armes. Pour nous, participer à ce genre d’activité, est  une expérience. C’est aussi une façon de nous inspirer de ce modèle afin de le divulguer à tous les pays d’Afrique  », a rassuré Moloukou Souleymane.

Cette marche qui est à sa 3ème phase, a été  associée à cette circonstance à plusieurs  forces en charge de la défense et de la sécurité. Il s’est agit notamment de la gendarmerie nationale, du groupement des sapeurs pompiers militaires, de la police maritime.

Au nombre des étudiants, un effectif de 600 personnes  a été déployé par le Sécretaire Général de la FESCI, Assi Fulgence pour  soutenir les forces de l’ordre.

Le Sécretaire général de la FESCI qui était très heureux de voir toutes les forces vives de l’armée ivoirienne se mobiliser pour ce sport de cohésion a dit sa gratitude au directeur général de la police nationale pour son action. Qui crée ce dynamisme de rapprochement des acteurs de la société civile d’avec la police et tous les différents corps. « Cela témoigne de ce que l’armée ivoirienne arrive à se fondre à un seul corps pour pérenniser ce climat de paix », a fait remarquer  Assi Fulgence.

L’inspection générale des services de police était à cette occasion représentée par le commissaire divisionnaire major de police Diakité Vassiriki  en vue de renforcer la discipline.

Daniel Assouman

Correspondant

Source: fratmat

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site