MONEMBO : Je ne suis membre d'aucun parti

Monenembo, de son vrai nom Thierno Saïdou Diallo, notre Renaudot national, vient de me le confirmer avec fermeté. En effet, des sites avaient fait leurs choux gras avec la présence remarquée de l’auteur de « Peuls » à la tribune de l’UFDG, lors d’un meeting hebdomadaire qui attire toujours une foule dense.

Voilà que Monenembo signe et persiste en s’affichant à côté des ténors du Bloc ADP/Collectif, devenu « Opposition radicale », entendez les pestiférés de l’anti-dialogue, comme autrefois on disait les Anti-Guinéens. Certains de ceux-là mêmes qui ont mené le combat radical se trouvent aujourd’hui sur le fauteuil de toutes les ambitions ou autour de celui que la démocratie nous indique que c’est en lui exprimant librement ses critiques sans subir ses foudres, qu’il conforterait la démocratie et vérifierait ainsi qu’il en est le garant. Ansoumane Doré vient de démontrer, la contradiction et l’inanité de cette vision unilatérale où prospèrent la pensée unique, et par suite, la dictature.

Thierno Monenembo bien que n’ayant pas « la carte du Parti dans sa poche », affirme cependant avec force être du côté de l’Opposition, et trouve naturel de s’afficher publiquement avec ses leaders. C’est Romain Gary qui disait :

« Je ne suis pas gauchiste, mais je ne suis pas contre, je suis cependant tout-contre ».

C’est un article au goût macabre qui a déclenché le tamtam funèbre, avec un titre du genre « Les funérailles du Renaudot guinéen ». J’ai eu un soudain bâillement quand j’ai voulu vérifier les termes exacts de cette prose insipide.

Qui n’est pas avec nous est contre nous !

D’ailleurs, si vous continuez à vous afficher avec les « radicaux », nous allons prévenir le Parti et alors ce sera vi zours au Camp Boiro.

Ainsi jactait un milicien analphabète des temps de la Terreur-PDG !

Non, Monenembo exprime son droit le plus fondamental, marcher avec qui il veut, se montrer avec qui il veut, et, pourquoi pas, militer au Parti qu’il voudra.

En attendant il n’a pas de carte de Parti.

Il écrit des livres, que les journalistes fassent leur métier : rapporter des faits et dits vérifiés à la source.

Wa Salam,

El Hadj Saïdou Nour Bokoum

PS : Monenembo est au Bled pour un projet qui intéresse surtout la littérature.

ecclusivité www.manifeste-guinee2010.org

El Hajj Saïdou Nour Bokoum

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site