Projet sous-régional d'interconnexion électrique de 1350 kilomètres reliant 4 pays dont la Guinée

1296779522f0t32d.jpg

La 2ème réunion du Comité directeur du projet d’interconnexion Côte d’Ivoire-Liberia-Sierra Leone-Guinée (CLSG) s’est tenue à Abidjan le vendredi 8 novembre 2013. Adama Toungara, ministre du Pétrole et de l’Energie, assurant la présidence tournante du Comité directeur, a situé d’emblée la teneur de la réunion :

«Il s’agit d’examiner l’Accord international de projet qui traduit la volonté indéniable de nos 4 Etats à conduire ensemble et de façon égalitaire le Projet CLSG et aborder la question du pays devant abriter le siège de TRANSCO CLSG».

Pour le ministre, ce projet est majeur vu la situation énergétique des 4 pays : «Nos pays sont caractérisés par des ressources énergétiques immenses, pas suffisamment valorisées et surtout inégalement réparties». Il estime que le projet va être une solution pérenne aux problèmes de l’approvisionnement en électricité de la sous-région, en permetent la mise en commun des ressources afin de fournir une énergie abondante, de qualité et bon marché à nos économies et à nos populations. «Ce projet intégrateur est un maillon important du marché sous régional de l’électricité en construction», a assuré le ministre. Adama Toungara est revenu sur les étapes déjà franchies dans la réalisation du projet. Il a cité la réalisation des études institutionnelles et techniques nécessaires à la mise en œuvre du projet.

La ratification du Traité par la Côte d’Ivoire le 13 septembre 2013 et par la majorité des 4 Etats membres. Les négociations des accords de financement avec les principaux bailleurs de fonds du projet que sont la Banque Mondiale (BM), Banque Européenne d’Investissement (BEI), la KFW (KreditanstaltfürWiederaufbau) et la Banque Africaine de Développement (BAD) entre autres.

Adama Toungara a conclu que les perspectives sont bonnes : «Nous sommes proches du but. Démarrer les travaux de la ligne électrique d’interconnexion d’environ 1350 kilomètres vont relier nos quatre (4) pays. Je voudrais donc nous exhorter à travailler ensemble avec plus d’abnégation et d’ardeur afin de relever les défis qui restent encore à surmonter pour la réalisation du Projet CLSG».

Source: FO avec Sercom ministère

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×