Publication - Mahmoud Ben Saïd - La Transition préméditée, 102 p., Paris, L'Harmattan, 2010 (Collection Etudes Africaines).

 
Mahmoud Ben Saïd a une plume fertile mise d'abord au service de l'Islam. On peut citer: Scientific Research and Scholarly Writing in Islam , 2001; Glimpses of Life After Death, 2001; Leadership and Unity in Islam, 2002; Learn to read the holy Qur'an in 7 Days, 2003; Muslim Communication, 2005; Escale forcée d'un imam à Bangkok, 2006. Outre ces écrits, MBS compte de solides études sur l'évolution politique de la Guinée. C'est ainsi qu'il avait déjà  publié aux Editions L'Harmattan une importante recherche sur "La Guinée en marche" en deux volumes (2008 et 2009).
La présente note concerne "La Transition préméditée". Pour quelqu'un comme lui, qui connaît bien les questions traitées dans "La Guinée en marche" et dont le présent ouvrage retrace les prolongements tragiques, il y  aurait mieux valu l'intituler "La prétendue Transision" car tout a démontré, en un an -  de décembre 2008 à décembre 2009 - que le cndd et son chef n'ont utilisé ce mot à la mode, en Afrique, que pour berner les Guinéens avant la consolidation du régime militaire issu du putsch de décembre 2008. Quoi qu'il en soit MBS a réussi et plutôt bien réussi à fixer de façon précise des éléments essentiels qui serviront sans nul doute les historiens qui se pencheront sur cette époque. Il s'agit d'une véritable radioscopie de cette Transition annoncée en fanfare dès le coup d'Etat  mais qui a été vite dévoyée pour aboutir à la monstrueuse tragédie de septembre 2009 qui horrifié le monde entier.
 
L'ouvrage de MBS présente un panorama de cette tragédie en cinq étapes.
La première étape examine les incertitudes de départs de l'expérience du cndd. La seconde étape ausculte cette organisation à l'épreuve du pouvoir d'Etat. On pourrait dire ici: "quand le chef d'orchestre donne le ton d'une transe collective à toute une nation".
La troisième étape est consacrée à "quand la confusion s'installe", l'aboutissement , au niveau d'une collectivité nationale est tragique. Cela a été la tragédie du 28 septembre 2008  (4e étape) .
Enfin la cinquième étape porte sur les réactrions et réflexions après  les massacres de septembre .
Tout ceci est relaté avec clarté et mérite d'être médité par les Guinées pour éviter le retour de pareilles situations à leur pays pour l'avenir.
 
Ce qu'on peut regretter après la lecture de ce livre est que MBS, membre du CNT, un des organe de la Transition, installée après le accords de Ouagadougou (janvier 2010), n'ait pas fait mention de cette réorientation: ( Présidence intérimaire, Primature, Conseil National de la Transitioon , Commission Nationale Electorale Indépendante) qui doit permettre l'élection présidentielle du 27 juin 2010.Cette lacune a une excuse, c'est, sans  doute que la rédaction de l'ouvrage était terminée en mars 2010 et que des incertitudes pesaient encore sur l'avenir de la Transition.Mais ce livre demeure un document précieux sur l'histoire récente de la Guinée et dont il faut recommander la lecture à tout un chacun.
 
                          
Publication - Mahmud Ben Saïd - Guinéens, adoptons la bonne gouvernance! , 104 p. , Paris, L'Harmattan, 2010 (Collection Etudes Africaines) .
 
 
 Publié simultanément que le précédent , cet ouvrage de MBS est une exhortation que l'auteur adresse à ses compatriotes pour l'avenir : "Guinéens, adoptons la bonne gouvernance!".Le ton est donné. C'est un ouvrage didactique. Plutôt que de définir la bonne gouvernance en termes théoriques, MBS appuie son appel sur des témoignages et sur des réflexions personnelles toujours pertinentes. Le voyage auquel il nous convie ici est comme le précédent , accessible à un grand nombre de Guinéens. Installons-nous donc pour les sept étapes qui jalonnent ce parcours.
 
Première étape: peut-on terrasser en Guinée, l'hydre qu'est devenu le phénomène dénommé corruption? A partir de cette interrogation, notre auteur nous explique patiemment les suivantes.
Deuxième étape: la dégradation des mentalités de la société guinéenne à la base.
Troisième étape: le même phénomène au sommet  de l'Etat, c'est-à-dire parmi ceux qui auraient pu servir d'exemples dans les comportements sociaux en tous genres de la société.
Quatrième étape: les leçons que MBS tire de ce qui précède: il faut: "faire de la Guinée un miroir pour le monde". Trop irréaliste! , je dirais plus modestement " tenter d'abord de conduire la Guinée au modèle standard de la gouvernance des nations civilisées.
Justement la cinquième étape porte sur 16 propositions pour la bonne gouvernance. Ces propositions sont toutes opportunes et bien pensées mais la 16e est particulièrement adéquate. L'exemple cité pour celle-ci, signale   la totale inconscience de certains responsables guinéens  sur  la notion de liberté et d'indépendance . C'est  édifiant.
Sixième étape : c'est une suite d'explications complémentaires aux précédentes propositions.
Enfin, la septième étape qui s'intitule "Une bonne gouvernance basée sur la foi religieuse: le modèle d'Omar II" , reflète plus la position d'homme de foi religieuse de MBS. Elle  pourrait paraître une position religieuse intégriste à des Guinéens dans le cadre d'une république institutionnellement laïque. Mais je pense que cette 7e étape a sa place ici , ne serait-ce qu'en exemple de morale politique .Il ne faut pas oublier qu'au cours des 52 années de vie républicaine en Guinée, des marabouts ont eu une influence négative sur  les gouvernants. Citer donc à ces marabouts l'exemple d'Omar II peut avoir un effet pédagogique. En Guinée, ce n'est que récemment que la hiérarchie chrétienne (catholique) a semblé soutenir le gouvernement  en place qui ne semblait rien annoncer de bon.C'est en cela d'ailleurs que MBS a signalé les comprtements  d'El hadj Ibrahima Bah, imam de la Mosquée Fayçal   et de Vincent Koulibaly, archevêque de Conakry (voir page 63 de La Transition préméditée).
 
En bref, les deux ouvrages construits sur des témoignages directs , sur des écrits sur sites internet et sur des réflexions personnelles, méritent d'être largement diffusés et lus. La constance de l'auteur à avoir suivi et constitué une solide documentation sur les hommes et les choses de Guinée depuis plusieurs années, font de ses écrits des références incontournables.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site