Sentiments mitigés chez les supporteurs guinéens après le nul du Syli à Malabo face à la Côte d'Ivoire

Images 174

Les supporteurs guinéens ont exprimé des sentiments mitigés dans les rues de Conakry juste après le nul (1-1) arraché par le Syli national devant la Côte d’ivoire, en match de groupe de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) disputé mardi à Malabo, la capitale de la Guinée équatoriale.

Avant la rencontre, l’administration, les marchés et les boutiques de commerce ont fermé leurs portes et les rues de la capitale se sont vidées de leur population pour vivre le premier choc du Groupe D à Malabo.

Après le premier but du Syli et l’expulsion de Gervinho, l’attaquant des Eléphants ivoiriens, les supporteurs guinéens sont sortis en masse dans les rues.

Les uns tapant sur des bidons vides, d’autres arborant le drapeau national ou encore filant à toute vitesse dans des véhicules loués pour la circonstance.

Après l’égalisation ivoirienne, la déferlante populaire a diminué dans les rues. « Nos joueurs sont assez jeunes. Ils disputent pour la plupart leur première CAN de l’histoire, il ne faut donc pas leur en vouloir », relativise un fan du Syli à Kaloum, un quartier de Conakry.

« On espérait mieux du Syli. Menant au score et numériquement supérieur aux Ivoiriens, il devait logiquement gagner mais la Côte d’ivoire est un grand ténor », a poursuivi cet inconditionnel de l’équipe nationale guinéenne.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site