"Si l'opposition est sûre de sa défaite, nous n'y sommes pour rien", selon Albert Damantang Camara

images-3-1.jpg

Le porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara, joint dimanche par l'AFP, a rejeté ces différentes critiques. "La Ceni n'est pas un organe au service du gouvernement. Toutes les parties sont représentées en son sein", a-t-il indiqué. "Si l'opposition est sûre de sa défaite, nous n'y sommes pour rien", a-t-il poursuivi.

Ces législatives auraient dû avoir lieu dans les six mois suivant l'investiture, en décembre 2010, d'Alpha Condé, premier chef d’État démocratiquement élu de ce pays à l'histoire marquée par les violences politiques, militaires et ethniques. Mais elles ont été reportées à de nombreuses reprises, faute de consensus sur leur organisation.

L'opposition a longtemps accusé le pouvoir de M. Condé de préparer des fraudes afin de s'assurer la majorité à l'Assemblée nationale.

Les dernières législatives en Guinée remontent à juin 2002, sous la présidence du général Lansana Conté, décédé en décembre 2008 après 24 ans au pouvoir.

C'est actuellement un Conseil national de transition (CNT, non élu) qui fait office de Parlement.

Source: AFP

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site
Création de site Amiens