Sommet sur la sécurité maritime à Yaoundé: Le Pr Alpha Condé, invité de Paul Biya

calb19858cam1-jpg.jpg

Le Président de la République, le Pr Alpha Condé, a reçu en audience dans la soirée du vendredi 17 mai 2013 au Palais Sékhoutouréya, M. Adoum Gargoum, ministre camerounais délégué auprès du ministère des Relations extérieures.

Il était porteur d’une lettre d’invitation du Président Paul Biya à son homologue guinéen pour participer au sommet sur la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée qui se tiendra du 24 au 25 juin à Yaoundé, la capitale du Cameroun. Une occasion que le Président Alpha Condé et le ministre Adoum Gargoum ont mis à profit pour parler des relations de coopération et d’amitié entre la Guinée et le Cameroun. Des relations que le Président Alpha Condé et son hôte ont trouvé nécessaire de renforcer dans l’intérêt de chaque pays. A sa sortie de l’audience le ministre délégué camerounais auprès du ministère des Relations extérieures a déclaré : « J’ai été envoyé par le Président Paul Biya de la République du Cameroun pour rencontrer son frère et ami, le Président Alpha Condé, pour qu’il vienne à Yaoundé, participer au sommet sur la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée. Vous savez que depuis quelques années, le problème d’insécurité sévit. Après le Golfe Somalie, ces derniers temps l’insécurité s’est déplacée sur la côte atlantique. Pratiquement, de la Mauritanie jusqu’en Angola, il ya un problème d’insécurité. Les pirates sont de plus en plus nombreux. Ils attaquent les bateaux de pêche, nos villes. Ils débarquent à Cotonou, au Togo, et ils mettent en insécurité totale nos côtes, sans oublier qu’il ya une exploitation anarchique des ressources halieutiques. Donc les ministres des Affaires étrangères des pays membres de la CAC (la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale), les ministres de la CEDEAO, se sont retrouvés à Cotonou. Ils se sont dit qu’il faut essayer de mettre un cadre juridique qui va permettre de lutter efficacement contre ce phénomène qui est nouveau sur les côtes africaines. Les ministres ont donc défini le cadre juridique. Il s’agit maintenant de faire venir les Chefs d’Etats au sommet de Yaoundé les 24 et 25 juin, pour qu’ils adoptent ce que les ministres ont conçu. Le Président Alpha Condé Connait parfaitement ce dossier. Il m’a dit que malgré son calendrier extrêmement chargé, il pourrait faire le déplacement. Nous avons également parlé sur le plan bilatéral. Je crois que nous avons beaucoup de choses à partager. La bauxite guinéenne est traitée au Cameroun, donc il faudrait trouver un cadre juridique qui va permettre d’exploiter ensemble nos minerais ».

Palais Sékhoutouréya, 17 mai 2013

Le Bureau de Presse de la Présidence

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×