Une centaine de jeunes guinéens à l'école des enquêteurs du projet d'interconnexion de l'OMVG

Meh avec lomvs 10 10 2017

L’atelier de formation des enquêteurs du projet de ligne d’interconnexion de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie a ouvert ses portes ce lundi dans un réceptif hôtelier de Conakry. La cérémonie d’ouverture de cette session de formation de 4 jours a été présidée par le secrétaire général du ministère de l’énergie et de l’hydraulique El hadj Sékou Sanfina Diakité.

Ils sont une centaine de jeunes venus des différentes villes du pays, à participer depuis ce lundi 09 octobre2017 à Conakry, à l’atelier de formation des enquêteurs du projet de ligne d’interconnexion de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG). Cette rencontre est l’initiative du ministère de l’énergie et de l’hydraulique en collaboration avec le Haut-commissariat de l’OMVG. L’objectif est d’outiller ces jeunes aux nouvelles techniques de recensement dans le corridor de la ligne à travers l’utilisation des tablettes en vue de l’élaboration du plan d’action et de Réinstallation des populations affectées par le projet Energie de cette organisation sous-régional.

 

Selon le secrétaire général du ministère de l’énergie et de l’hydraulique El hadj Sékou Sanfina Diakité, représentant du ministre Cheick Taliby Sylla à cette cérémonie, la tenue de ces séances de formation des enquêteurs du projet Energie de l’organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Gambie (OMVG) est un motif de fierté et de satisfaction pour le gouvernement guinéen « il est à souligner que les impacts les plus importants du projet Energie de l’OMVG portent sur le milieu naturel notamment : la perte des ressources naturelles comme le sol, la végétation terrestre fauniques, mais aussi le déplacement des populations en raison de la création d’un réservoir de 181 km2 dont 148 km2 en territoire guinéen. Ce déplacement des populations touchera huit (8) villages de Balaki et Lébékéré dans la préfecture de Mali. Pour ainsi atténuer les impacts négatifs de ce déplacement, il est nécessaire d’élaborer les plans d’actions et de Réinstallation bien cadrés qui permettent l’amélioration de la qualité de vie des populations affectées par le projet. Cet atelier constitue ainsi un jalon important pour faciliter la réalisation dans les plus brefs délais, le projet Energie de l’OMVG »

 

Pendant 4 jours dont 2 consacrés aux travaux théoriques et pratiques, ces différents participants approfondiront leurs connaissances pour mieux expliquer les enjeux du projet Energie de l’OMVG aux habitants des zones impactées par ledit projet avant de procéder aux recensements

A rappeler que l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Gambie (OMVG) regroupe 4 pays dont la Guinée, le Sénégal, la Gambie et la Guinée Bissau. Ces différents projets Energies sont entre autres : les aménagements Hydro-électrique de Sambagalou d’une capacité de 128 mégawatts et la ligne d’interconnexion de 1677 km et la construction de 15 postes dans ces pays membres.

 

Cette session de formation prend fin ce Vendredi 13 octobre 2017 à Conakry

La cellule de Communication du département MEH

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×