13ème réunion du GIC-G: Communiqué final

1- La treizième réunion du Groupe international de contact sur la guinée (GIC-G ) s’est tenue à Conakry, les 15 et16 mai 2010.

2- Le Groupe s’est successivement entretenu avec le Premier ministre de la transition, les Vice-présidents du conseil national de transition (CNT), le Ministre de l’Administration du territoire et des Affaires politiques(MATAP) et le représentant de la commission électorale national indépendante (CNI), ainsi qu’avec les porte-paroles du Forum des Forces vives, de l’Alliance nationale pour le renouveau (ANR) et du Bloc des Forces patriotiques de Guinée. Le Groupe a pris connaissance du rapport de la mission conjointe des experts CEDEAO-UA-ONU sur la réforme du secteur de sécurité.

3- Le Groupe a été reçu en audience par le Président de la transition, Chef de l’Etat par intérim, le Général de Brigade Sékouba Konaté, qui lui a réitéré sa détermination à respecter scrupuleusement l’engagement pris devant le peuple de Guinée et la Communauté internationale pour organiser l’élection présidentielle à la date du 27 juin 2010.A cet égard, le Groupe l’a encouragé à poursuivre ses efforts.

4- Le Groupe s’est félicité des avancées obtenues dans le processus de transition. A cet égard, le Groupe a pris note des décrets du 6 mai 2010 fixant la date de l’élection présidentielle au 27 juin 2010 et de celui du 7 mai 2010, relatif à la promulgation de la Constitution révisée. Il a par ailleurs encouragé les autorités guinéennes à promulguer dans les meilleurs délais, le Code électoral révisé et mettre en cohérence avec les textes juridiques. Il a salué l’engagement, la détermination et l’esprit de compromis qui ont prévalus entre toutes les parties prenantes ainsi que l’unité d’action et l’esprit de coopération dont les membres du groupe ont fait preuve, ce qui a permis entre autres, de parvenir à ces résultats significatifs.

5- Le Groupe s’est félicité de l’engagement de toutes les parties prenantes et de la classe politique dans son ensemble à respecter la date de l’élection présidentielle et à se conformer au point 8 de la déclaration conjointe de Ouagadougou au terme duquel « Le Chef de l’Etat par intérim, et les membres du CNDD, le Premier ministre et les membres du gouvernement de transition, la présidente et les membres du CNT ainsi que les membres des forces de défense et de sécurité en activité ne seront pas candidats » à ladite élection.

6- S’agissant de la préparation des élections, le Groupe s’est félicité des progrès significatifs constatés dans la finalisation du fichier électoral et du consensus émergent autour de celui-ci, ainsi que de lancement de l’enregistrement des candidats à l’élection présidentielle. Il a pris note de l’appui financier substantiel des partenaires de la Guinée qui ont réitéré leur promesse de soutenir le processus électoral. Dans le même ordre d’idée, le Groupe s’est réjouit du déblocage partiel du gouvernement de sa quotte part des ressources nécessaires à la réalisation du processus électoral et l’a encouragé à débloquer le reliquat.

7- Le Groupe a exprimé sa gratitude aux partenaires qui ont apporté leur assistance technique au processus électoral et les a invité à poursuivre et à renforcer leur appui jusqu’à la tenue des élections législatives.

8- Concernant la sécurisation du processus électoral, le Groupe a exhorté les autorités guinéennes à adapter dans les meilleurs délais les textes y relatifs et à identifier les besoins concrets y afférents de manière à ce que les partenaires puissent y contribuer. De même, le Groupe a invité les partenaires à finaliser leur plan de déploiement pour l’observation de ces élections et a réitéré sa disponibilité à soutenir le déploiement d’une mission d’observation civilo sécuritaire de la CEDEAO si les autorités en faisaient la requête.

9- A la veille de l’ouverture de la campagne électorale, le groupe a lancé un appel pressant aux guinéennes et aux guinéens, aux leaders et aux membres de toutes les formations politiques, afin qu’ils fassent preuve de modération et de retenue et qu’ils contribuent à créer les conditions propices au bon déroulement de ladite campagne et à la tenue d’élection apaisée. A cet égard, le Groupe a exhorté les forces politiques et toutes les autres parties prenantes au processus électoral à mettre la paix, la cohésion et l’unité nationale au dessus de toute considération partisane, et à s’abstenir de tout acte susceptible de compromettre le processus de transition.

10- Le Groupe a invité la CENI et les autres institutions de la transition ainsi que les forces et les médias à sensibiliser les citoyens y compris les acteurs politiques, les militants et sympathisants aux valeurs démocratiques, à les familiariser aux opérations de vote et à les amener à respecter les règles démocratiques, qui impliquent entre autres, la tolérance, la non anticipation des résultats et l’acceptation du verdict des urnes. Il a aussi encouragé les acteurs de la transition à une meilleure communication et à plus de transparence sur le processus électoral, en particulier à l’intention de la population. Le Groupe a également lancé un appel aux médias afin qu’ils fassent preuve de professionnalisme et contribuent au déroulement d’une campagne électorale apaisée.

11- Le Groupe s’est réjouit de la disponibilité de son excellence, Blaise Compaoré, Président du Faso, Médiateur, à continuer à soutenir le processus de transition en Guinée et l’a encouragé à poursuivre ses efforts visant à renforcer un dialogue constructif et inclusif entre les parties prenantes. Le Groupe a invité les partis politiques à renforcer et à élargir leurs efforts de concertation en vue de la conclusion, dans les meilleurs délais, d’un accord politique global assorti d’un code de bonne conduite et d’un mécanisme de suivi.

12- Le Groupe a souligné l’importance de la justice, de la réconciliation et de la lutte contre l’impunité en tant que condition indispensable au maintien de la cohésion sociale au cours de la transition. A cet égard, il a salué les initiatives prises par le CNT dans ce sens, et se réjouit de l’ouverture d’un Bureau du Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’homme.

13- Le Groupe a pris note du rapport final de la mission conjointe du groupe d’experts CEDEAO/UA/ONU sur la Guinée.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×