A lélé tcho : c'est un Niet que tu aurais opposé à notre neveu Christian Sow ?!

tibou-kamara-2.jpg

Créon n'a-t-il pas décrété les honneurs de la sépulture pour l'un de nos frères, en les refusant indignement à l'autre ? (Antigone de Sophocle)

Alpha, tu ne veux pas que Tibou vienne accompagner son père à sa dernière demeure !? J’ai mis un point d’interrogation parce qu’après tout ce que j’ai écrit « contre » toi je n’ose y croire.

Je passe sur toutes les barrières, y compris militaires que tu avais mises en branle pour l’empêcher de quitter son pays. Il a fallu une force extérieure pour dissuader les tiennes.

Il se promène à l’extérieur avec des titres de voyage offerts par des pays frères, comme toi pendant plus de soixante ans, tu étais réduit à être un « zonard ». Exilé.Tu étais condamné à mort, à tort, lui il n’est poursuivi pour aucun crime, aucun délit, pas même une contravention. Tes services lui refusent un passeport.

Il faut que Jean-Marie Doré démarche le ministre de la Justice, ton neveu Christian Sow à qui tu as opposé une « fin de non recevoir » !

A qui tu aurais, parce que je n’y crois pas, Conakry est un pays de rumeurs.

Attends un peu, Alpha, ce n’est pas Tibou, qui a dit à Conté qu’il fallait te libérer ? Qu’importe que d’autres et non des moindres, des milliers de militants, de sympathisants, de simples lambdas qui écrivirent, sortirent dans la rue, les Ba, les Siradiou, (je crois que Siradiou était vivant, non ?), etc. Mais lui le « petit » Tibou Kamara, devant le directeur du Cabinet civil d’alors du Général Conté, mon ami, mon sincère ami, le « fou », Grinda, oui Ansoumane Bangoura peut témoigner, lui le petit Tibou, droit dans les yeux de Conté :

Mon général il faut libérer Alpha !

Que Grinda qui est vivant, « fou », (on comprendra sincère), devant Dieu Très Haut et je suis en carême, oui qu’il infirme ce que je dis là. J’écris sans brouillon et je ne compte pas vraiment me relire.. ; j’ajoute et ceci n’a rien à voir avec cela, quand Tibou lui-même fut enfermé, ce serait Kiridi Bangoura, qui est aussi « rentre-dedans, téméraire c’est peu dire, comme Tibou, un JT, Jeune Turc, comme tu dirais, Kiridi serait venu jeter une brochure sous le nez de Conté :

Tu ne peux pas enfermer celui qui a écrit ça, SUR TOI !

Chaque fois que j’ai l’occasion je « taper » sur Kiridi, je ne le rate pas, je sais que Le Guinéen est mauvais, mais on ne peut pas dire qu’il n’existe pas ! Il faut rendre à César..

Donc Alpha sois CE GUINEEN auquel je fais allusion !

Le discours de Konaté un jour de janvier (le 6 ?) qui « vous » invitait (ou autorisait, c’est selon) à rentrer au pays après le Stade des horreurs, quand vous étiez venus « vous soigner », bon tu n’étais pas blessé, mais tu n’étais pas non plus en Guinée. . Il fallait tout de même assurer à Cellou, Sidya et je ne sais plus qui, qu’ils pouvaient rentrer au bercail..

C’est Tibou qui a rédigé ce discours. Konaté est vivant.

Ouaga Ouaga, c’est bien après, il fallait être sûr, tous ceux qui étaient « dehors » devaient être « rassurés » de. Pour être plus clair, je le dis dans ce coco lala..

J’étais assis à côté de toi, lorsque tu as appelé Kassory qui devait être à New York pour que celui-ci te répète ce que tu conseillais à cette tête brûlée de Tibou ; « il ne devait pas toujours avoir confiance à ce que Conté lui disait, il ne devait pas être aussi sûr de Conté.. », pour qu’il continue à guerroyer pour quelqu’un qui se reconnaîtra ici, que tu Tibou défendait bec et ongle contre Sultan, qui en vérité aurait plutôt le soutien de Conté, malgré ce que Conté laissait croire à Tibou, tu le dissuadais de se laisser enfoncer dans ce combat. Moi, je ne sais pas si quelqu’un était au bout du fil, Kassory pourrait me démentir, c’est-à-dire te démentir, Alpha ! Mais c’est sûr, on parlait de Tibou et tu lui as parlé ; cela est une certitude. En tout cas tu voulais me convaincre afin que je convainque Tibou de. C’était il y 'a longtemps à la Porte d’Italie, quand les mareyeuses-marieuses aux boucles d’oreille en or ne t’avaient pas encore rendu « sourdingue »..

C’était dans ton appartement, immeuble Bery (orthographe ?), c’est toi qui m’avais dit que Kassory assis devant Conté, posait ses pieds sur la table basse, tu sais que moi, ces détails à propos des hommes de pouvoir, pas de chance, je suis ingérable, donc je ne pouvais pas le savoir tout seul : je n’ai jamais vu Kassory de mes yeux. A part en photo.

A la Porte d’Italie, je n’arrive toujours pas à convaincre certains amis maliens et même guinéens, que je ne suis pas un de tes ministres, parce qu’ils m’avaient vu, au moins une fois avec toi, à peine habillé faire ton marché ; c’est toi qui achetais; moi je faisais le carême, toi aussi peut-être ; en tout cas tu m’avais chargé de « sounakati », des produits arabes, gâteaux, « ..prends ça, pends ça aussi, des olives, ah ça c’est très bons.. », des trucs chers et imprononçables.

Bon je déraille…

Laisse-là cette affaire ; appelle le petit toi-même, voici son numéro à Abidjan : 00225 56 78 56 21.

Je ne veux pas, JT ne voudrait pas en ce mois saint là-bas, savoir qu’il a fallu que Jean-Marie, Christian Sow..

Il risque de sortir de sa tombe pour venir te hanter à vie.

Allez « Grand » sois grand, comme ton ami Alpha Ibrahima Sow que toi-même tu appelais Grand, mais qui a « accepté » d’être ton directeur de campagne.

J’espère que tu fais le carême, parce qu’au pays des musulmans, avec la bonne mine que tu as, personne ne te croirait si tu disais que tu avais une petite gastrite, n’est-ce pas Alahayi Saliou Camara !

Bon Ramadhan et Wa Salam,

Jt-Sénior, alias,

El Hajj Saïdou Nour Bokoum

PS :mes excuses à Molière, écrit en urgence

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×