Aboubacar Somparé, candidat à la présidentielle en Guinée

Un ancien fidèle de Lansana Conté investi par le PUP

El hadj Aboubacar Somparé, ancien président de l’Assemblée nationale, est le candidat à l’élection présidentielle du 27 juin prochain de l’ex-parti au pouvoir, le PUP (Parti de l’unité et du progrès). Il a été désigné ce week-end, à Conakry, lors du Congrès du parti par trois coordinations régionales sur les quatre que compte le pays. Ses deux concurrents, Sékou Konaté et El-hadj Moussa Solano, ont été désignés respectivement tête de liste pour les prochaines législatives et président du PUP.

Les travaux du congrès du PUP (Parti de l’unité et du progrès) se sont déroulés la semaine dernière dans la grande salle de réunion de la Mairie de Matam, à Conakry. Le siège du parti de l’unité et du progrès, situé au quartier Cameroun dans la commune de Dixinn, est en chantier depuis plusieurs années. Le samedi 27 mars, jour de la désignation de la majorité des congressistes, les organisateurs refoulaient du monde. Sur l’estrade se trouvait le présidium composé d’Aboubacar Somparé, Sékou Konaté jusque-là secrétaire général par intérim, et d’autres thuriféraires du parti. En bas, se trouvait les congressistes. Dans la salle, l’atmosphère était empreinte de camaraderie et de cordialité. Seul hic, il faisait chaud. Très chaud, les ventilateurs n’étant plus opérationnels. Seul le présidium a bénéficié d’un appareil apporté pour l’occasion.

A ce congrès, El hadj Aboubacar Somparé, 65 ans, ancien président de l’Assemblée nationale et dauphin constitutionnel du défunt président Conté (il a été écarté du fauteuil présidentiel par le putch mené par Moussa Dadis Camara en décembre 2008), a été désigné samedi candidat à la présidentielle du 27 juin par trois coordinations régionales du parti (Basse Guinée, Moyenne Guinée et la Guinée forestière) sur les quatre que compte le pays. Cette proposition a été entérinée par les congressistes dimanche. Ces mêmes coordinations régionales ont désigné Sékou Konaté chef de file de la liste PUP aux prochaines élections législatives, dont la date n’a pas encore été fixée. Moussa Solano, ancien ministre de l’Intérieur sous le président Lansana Conté, a été proposé aux fonctions de président du parti. A préciser que le choix de Moussa Solano répond à un souci d’équilibre régional. Seule la Haute Guinée, d’où est originaire l’actuel premier responsable du parti, ne s’est pas prononcée sur les différentes propositions faites. Toutefois, elle a souhaité que Sékou Konaté conduise le parti jusqu’aux prochaines élections.

L’encombrant héritage politique de Lansana Conté

Etaient présents, le samedi 27 mars au Congrès du PUP, plusieurs anciens ministres du général Lansana Conté. Fodé Bangoura, ancien ministre d’Etat aux affaires présidentielles, Cheick Amadou Camara, ancien ministre des Finances, Michel Kamano, ancien ministre de la communication et actuel président du Conseil économique et social, Fodé Soumah, ancien ministre en charge des Sports, Mariama Aribot, ancienne ministre aux affaires sociales... A ceux-ci s’ajoutaient les directrices générales des hôpitaux nationaux de Donka et Ignace Deen.

Après les travaux, le candidat du PUP à la présidentielle Aboubacar Somparé, sourire aux lèvres, s’est retiré avec l’espoir que le choix porté sur lui pour défendre les couleurs du PUP à la présidentielle sera couronné de succès. Cependant, le bilan globalement négatif du parti enregistré sous le règne du défunt président Lansana Conté pourrait être une grosse épine dans son soulier.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site