AC, un chef qui fait honte à son Etat

image001.jpg
 
Le président du RPG (Regroupement des Pique-assiette de Guinée) vient de terminer un voyage en
Asie (Corée, Indochine, Moyen-Orient). Comme AC a pris la mauvaise habitude de mendier chez les
Arabes en dehors du Pèlerinage, je ne me limiterai dans cet article qu’à son séjour à Séoul et
à Phnom Penh.

Accompagné du « prince héritier Mohamed Condé II », il a été accueilli dans la capitale de la Corée du Sud par l’ambassadeur de ce pays auprès du nôtre (avec résidence à Dakar, nettement plus confortable que Conakry) puis conduit dans un hôtel comme un simple commerçant en quête de pacotille. Bien entendu, on lui a fait rencontrer de hauts responsables coréens mais le niveau protocolaire de son accueil à l’aéroport montre le peu de considération qui lui a été accordé.Ce qui est plus gênant, c’est la visite à Phnom Penh qui n’a rien d’une escale technique. Le Cambodge, meurtri par la guerre du Vietnamet le désastre Khmers Rouges, est encore aujourd’hui largement dépendant de l’aide internationale. Le riz, aliment de base de la population, y est produit dans des conditions très difficiles. Si leurs terres sont fertiles et l’eau très abondante, les paysans cambodgiens, comme leurs buffles, sont souvent victimes des millions de mines encore disséminées dans les rizières. Certains paysans, équipés de prothèses, continuent à repiquer du riz et c’est ce riz qu’AC veut leur piquer ?

AC nous parle de l’importation de 40 000 t de riz du Cambodge. Eu égard à la production agricole de ce pays, tout porte à croire qu’il s’agit d’un don. C’est une honte ! Vous imaginez-vous un valide qui demande un bol de riz à un invalide ? C’est vrai que tout handicap n’est pas visible à l’œil nu !

AC nous parle (que peut-il faire d’autre ?) d’une demande d’aide technique du Cambodge pour renforcer l’agriculture guinéenne. C’est une honte car les Cambodgiens sont, comme les Guinéens, des paysans et non de grands fermiers ! Un accord d’amitié (encore la terminologie marxisante des années 60) et de coopération a été signé par le ministre guinéen Sanoh Koutoubouh ! Qu’a-t-on fait des engrais importés par AC ?

Pour désigner le riz, les Peulhs emploient le terme « maaro » et les Soussous, « malé ». Dans le cas où AC serait tenté par une signature de traité d’amitié avec le « peuple frère » des Maldives, qu’il sache que ce pays, dont la capitale est Malé, n’exporte pas le moindre sac de riz !

Chacun a pu constater que pour mendier, AC a changé de méthode: il ne demande plus de l’argent (personne ne lui en donne et n’investit ses sous en Guinée) mais des produits de consommation courante (à ceux qui en ont des stocks). Sa prière n’est plus « avez-vous une pièce de monnaie ? » mais « auriez-vous un sandwich? » ! Pauvre Guinée, seul pays où un faux type peut prétendre être président et, malheureusement, le devenir !

AC a échoué au point qu’il ne peut rien réussir maintenant, même avec une bonne volonté. Il le sait. C’est pourquoi il n’a plus qu’un objectif personnel : rester le plus longtemps possible au pouvoir afin de piller au maximum le pays pour son compte et au profit des siens.
Ainsi, il utilise la violence, la corruption et le fétichisme. Les deux premières sont quotidiennes ; le troisième étant un peu moins connu.

En effet, il semblerait que des féticheurs travaillant pour la pérennité du pouvoir d’AC soient à la recherche de 700 caméléons pour fabriquer une potion magique. Personnellement j’ai un sérieux doute sur la véracité de cette information. Cependant, en Guinée rien ne doit nous étonner.

Je rappelle que les caméléons sont une espèce rare. Je n’ai pas souvenir d’avoir vu 2 caméléons en même temps. Où trouver 700 caméléons ? Même à Madagascar où ils sont plus répandus, ce ne serait pas facile et une capture d’une telle ampleur bouleverserait certainement l’écologie locale.

En revanche, la Guinée regorge de bien d’autres caméléons, mais à visage humain : ces individus sont anti AC à l’entrée du « palais de Sékoutouréyah » ; ils deviennent pro AC à la sortie.

Pendant que ses féticheurs « travaillent », les « historiens » d’AC nous racontent des sornettes pour glorifier leur idole. Récemment la RTG, « Télé Condé qui ne brille pas sous le soleil », a fait un reportage sur la prétendue « guinéanité » de Soundiata Keïta. Vous remarquerez que ce sont toujours ceux qui sont en manque de légitimité qui sont en quête obsessionnelle d’identité. Sékou Touré a voulu se rattacher à Samory; AC cherche une filiation avec Soundiata. Sous-estimeraient-ils leurs extractions au point de vouloir se raccrocher à des figures historiques ou légendaires pour se faire valoir ?

Au temps de Sékou Touré, il y a eu le « Regard sur le passé » avec l’orchestre Bembeya Jazz. Avec son continuateur AC, il y a un gros « dégât sur le présent » avec les « donzos ».

Je vous salue.

Ibrahima Kylé DIALLO
www.guineeweb.net

I.Kylé Diallo

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site