Alpha bondit sur l'opposition guinéenne: peut-elle chanter « Brigadier Sabari » ?

image001.jpg

Alpha Blondy (de son vrai nom Seydou Koné) est, comme tout le monde le sait, ce chanteur ivoirien de reggae dont l’engagement fait la fierté de toute l’Afrique. Ce concertiste infatigable qui vient de sortir un nouvel album (Mystic Power) est l’auteur de la chanson célèbre intitulée « Brigadier Sabari !» qu’on pourrait traduire par la supplication « brigadier, pitié ! » qui dénonce les violences militaires qui sont permanentes sous nos cieux.

Un autre individu, plus activiste qu’artiste, Alpha Condé (que certains appellent Alifa Koné) est, quant à lui, un maitre-chanteur (ses anciens alliés et certains de ses collabos en savent quelque chose !) d’origine voltaïque qui s’est engagé à semer la terreur dans toute la Guinée.

Continuateur illégitime d’une transition qui ne finit pas, AC veut tout contrôler en organisant des législatives dans les conditions les plus obscures. Habitué à travailler dans l’ombre, il a peur de la moindre lumière et veut imposer aux électeurs l’opérateur sud-africain Waymark, localement acoquiné à Sabari.

L’opposition doit vigoureusement rejeter ce couple uni pour le pire et programmé pour faire gagner le RPG. Avec AC (qui n'est pas brigadier) dont chaque décret constitue un acte de brigandage, tous les Guinéens doivent se lever et reprendre, même en moré, sa langue originelle, les refrains : « brigand, pitié ! » et « AC, dégage ! ».

AC est indigne du poste qu’il occupe. C’est évident qu’il n’a aucune légitimité. L’opposition doit demander son départ de la Présidence et engager contre ce criminel une procédure d’instruction pour incitation à la haine ethnique, l’assassinat de manifestants pacifiques et les détournements de biens publics.

AC a transformé l’équation politique pouvoir/opposition en une monstrueuse inéquation Malinkés/Peulhs. Il lui arrive d’affirmer qu’il ne vise pas les Peulhs mais, curieusement, cet expert en balistique ethnique les atteint toujours. Ce ne sont pas des ethnies qui s’affrontent, à proprement parler, en Guinée mais une bande armée et ethnicisée à outrance qui martyrise une communauté donnée, les Peulhs.

Les tirailleurs d’AC ne peuvent-ils pas tirer ailleurs que dans l’axe Cosa-Hamdallaye-Bambeto ? En visant les Peulhs, on divise les Guinéens.

Voici la liste (probablement provisoire) des personnes assassinées lors de la dernière marche « pacifique » du 27 février 2013 :

Amadou Tela Bah (23 ans, élève),
Abdoulaye Sow (13 ans, élève),
Albert Faya Touré (29 ans, chauffeur),
Thierno Abdoul Bah (17 ans, élève),
Mamadou Alpha Diallo (15 ans, élève),
Mamadou Aliou Bah (20 ans, étudiant),
Mamadou Diaouné (18 ans, élève),
Daouda Camara (menuisier)
Mamadou Aliou Bah (21 ans).

Regardez très bien les noms et vous constaterez que s’appeler « Condé » ou avoir le nez de François Fall protège mieux qu’un gilet pare-balles !

La meilleure manière de se protéger d’un ennemi, c’est de s’armer autant, sinon plus, que lui. Dans un Etat partial comme la Guinée sous Condé, une communauté attaquée en permanence doit constituer sa propre brigade d’autodéfense. Personne ne se battra à sa place.

A propos des détournements, AC s’investit beaucoup en Guinée pour siphonner les recettes de l’Etat mais il investit ailleurs qu’en Guinée. Parait-il qu’il s’intéresse maintenant au Kenya, pas au quartier populaire de Kenien à Conakry, mais au pays dont la capitale est Nairobi.

Aujourd’hui, l’opposition s’est élargie et est en position de force.

Elle a des tacticiens ; il lui faut à présent une bonne stratégie collective. C’est elle qui représente réellement le pays. Mais un danger la guette : une cohabitation possible avec AC.

En effet, certains souhaitent, pour assurer la paix à n'importe quel prix, la formation d’un gouvernement d’union nationale avec un Premier ministre issu de l’opposition (molle ou radicale). C’est ce qu’il ne faut jamais accepter car ce serait faire le jeu d’AC ! Ce qui intéresse ce dernier, ce n’est pas la Guinée mais la présidence de la République. Il s’en fout de savoir qui est PM ou chef d’un quelconque cabinet. Ce qu’il veut, c’est de rester le plus longtemps possible à la tête de l’Etat et de disposer à sa guise de nos recettes minières et de l’aide financière étrangère.

Allons-nous laisser cet individu terminer un mandat usurpé ? Non, non et non !

Je souhaite donc ardemment la poursuite systématique des manifestations contre AC qui parle et agit en dictateur. Il vient de déclarer récemment : « Je respecte les libertés mais j’appliquerai la loi… ». Les libertés de qui ?

Des tueurs ! La loi de qui ? La sienne !

En démocratie, le chef de l’Etat n’applique pas lui-même loi mais veille à l’application de la loi en commençant par s’y soumettre pour donner le bon exemple.

L’opposition ne doit rien négocier avec un individu comme AC. Ce dernier n’est pas ferme ; il est fermé et fermenté. En politique, la fermeté peut être une qualité si elle est employée de façon intelligente. Mais lorsqu’on est fermé, il n’y a plus de dialogue et on reste d’autant plus sourd qu’on a décidé de ne rien entendre. On ne doit pas demander la grâce à AC mais stopper ses crasses.

L’opposition doit donc organiser des marches tout en évitant les opérations « ville morte » dont l’efficacité reste à prouver. Une opération « ville morte » est une aubaine pour les loubards du RPG qui pillent des magasins en toute tranquillité puisqu’ils sont accompagnés par des éléments dits de l’armée régulière. C’est en Guinée seulement que des bandits en opération peuvent bénéficier d’un service d’ordre constitué de militaires en tenue.

Vous verrez que ceux dont les boutiques et les magasins ont été détruits ne seront pas dédommagés.

AC ne cherche-t-il pas à endommager tout ce qu’ils ont eu à la sueur de leur front ? Sa volonté a toujours été de mettre les commerçants peulhs sur la paille. Au lieu de s’organiser pour défendre leurs biens en armant des jeunes, ils jouent avec des allumettes. Et dire qu'on les croit malins !

Je félicite les femmes de Conakry qui auraient ravitaillé en pierres (qui se sont avérées très précieuses !) les manifestants désarmés ayant affronté les loubards armés d’AC. Une intifada salutaire à soutenir.

Il faut envisager maintenant l’étape supérieure. Les jeunes de Conakry ne doivent plus se contenter de pierres mais utiliser des armes à feu.

Il n’y aura jamais de paix tant que les victimes ne seront que d’un seul camp. Les hommes d’AC veulent vous tuer, vous devez les tuez ! Il n’y a pas plus poltrons que les miliciens d’AC. Ils veulent profiter de ce qu’ils ont volé et ne sont pas prêts à mourir pour leur chef. Un combat à Conakry avec des armes à feu ne sera d’ailleurs que de courte durée. Il n’y aura jamais de « guerre des 6 jours » dans notre pays mais une « guerre de six heures » !

AC est aux abois. A l’intérieur du pays rien ne marche. A l’extérieur, AC n’est plus en odeur de sainteté même au sein de l’Internationale socialiste.

Il a réduit ses déplacements à l’étranger, n’ayant plus que peu d’endroits où aller. Serait-il le seul à supporter son propre déodorant ?

A l’opposition (Cellou, Sidya, Soumah, Sylla, Kouyaté, Millimouno, Telliano, Kassory, etc.) je dis ceci :

N’ayez pas peur du peureux AC. Il tire ses dernières cartouches. Il est fait d’argile, vous de béton ! Cet aventurier buté, arrogant et méprisant se croit dans les années 60, au temps de Sékou Touré et de Mobutu. Nous sommes en 2013, à l’heure d’internet. Il peut encore tuer des innocents mais pas en catimini.

Dernière recommandation : la prochaine fois qu’AC pousse ses loubards à rayer vos voitures, balafrez-lui bien le visage afin d’indiquer, même aux aveugles, ses origines.

Je vous salue.


Ibrahima Kylé Diallo
Responsable du site « www.guineeweb.net »


Une vidéo (en soussou) du reggaeman guinéen Takana Zion, très dénonciatrice à l'égard d'AC :
http://www.youtube.com/watch?v=w5LPf2Pf_so


et quelques paroles du clip de Takana Zion : « Alpha Condé, tu as fait 40 ans à la recherche du pouvoir, Dieu te l’a donné, mais tu ne sais pas quoi en faire, …depuis que tu es président, il n’y a plus de sécurité en Guinée; les populations sont tuées comme des poulets… »

I.Kylé Diallo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×