Affrontement à la frontière Mali-Guinée : Des morts et des blessés

Sans titre 43

La tension est très vive à la frontière Maliano-guinéenne, précisément dans la commune rurale de Nougan, cercle de Kangaba. Le jeudi dernier, les autorités ont été réveillées par la triste nouvelle de l'attaque des gendarmes maliens en poste sur le site minier de Sananfara.

Elle aurait été perpétrée par des chasseurs guinéens très nombreux. Ils auraient été repoussés par les gendarmes. Le bilan serait de 09 morts et plusieurs blessés, côté guinéen, et de onze (11) gendarmes blessés, côté malien.

Des renforts de la garde nationale ont déjà sur place pour aider les gendarmes au nombre restreint à mieux sécuriser les lieux. Selon notre source, avec ce renfort, les chasseurs guinéens qui seraient au nombre de cinq cent (500) auraient fuit la localité. Toujours selon nos sources, les autorités guinéennes auraient envoyé des troupes pour empêcher tout mouvement des chasseurs.

Aujourd’hui, le calme serait de retour, mais la tension resterait vive et nul doute que la moindre étincelle pourrait faire revivre certaines choses. Somme toute, cet incident qui n’est pas le premier du genre pose le problème de la cohabitation pacifique des villages frontaliers, de la circulation des personnes et de leurs biens entre des voisins qui jadis partageaient tout et dont le destin était lié par l’histoire et la géographie.

Amadou Coulibaly

Source: Maliweb

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site