Aïd al-Adha - Aïd el-Kébir : la fête du sacrifice encore appelée « fête du mouton »

sans-titre-18.png

A L’origine de cette fête, l’histoire qui est commune à la fois aux musulmans, aux juifs et aux chrétiens puisqu’on la trouve également racontée dans l’Ancien Testament, raconte que Dieu, pour éprouver la foi d’Ibrahim (Abraham), lui demande de sacrifier son jeune fils. Le prophète, la mort dans l’âme, allait obéir et égorger son fils, lorsque l’archange Gabriel (Jibril) arrête sa main et lui demande de sacrifier un bélier descendu des cieux en rançon à l’âme d’Ismaël. Abraham sort alors fortifié de cette épreuve et gratifié selon les termes même du Coran : « Paix sur Abraham. Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants car il était de Nos serviteurs croyants. » (s. 37, v. 109-111)

C’est donc en souvenir de ce sacrifice que les musulmans ont coutume d’égorger un mouton le jour de l’Aïd el-Kébir et cet exemple de soumission demeure aux yeux de la communauté musulmane un modèle pour toute l’humanité croyante. Le jour de la commémoration de ce sacrifice est ainsi considéré comme un grand jour célébré dans les cieux et sur la terre, selon la Tradition musulmane.

Bonne fête de tabaski à tous les musulmans de par le monde.

Synthèse: BAYO Abidine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site