Appel à candidature pour des opposants politiques efficaces en Guinée.

sans-titre-3.png

En effet, le peuple de Guinée est encore à la recherche d'opposants pro-actifs , politiquement imaginatifs et prêts à user de tous les moyens légaux en Guinée mais aussi et surtout à l'étranger pour contrer la dictature de Alifa Condé. Ce, d'autant plus qu'il commence déjà à être impliqué dans des ''affaires'' comme l'a révélé le Sunday Times sur le dos du Pays. Sans parler des constantes violations de la Constitution depuis son installation en décembre 2010.

-Ces opposants ne devront pas résumer la lutte politique que sous forme de marches en laissant ensuite les manifestants à la merci des représailles barbares du gouvernement de Alifa Condé en se contentant de dénonciations sans actions immédiates pour leur venir au secours et les sortir des tortures avérées (particulièrement à l'escadron de gendarmerie d'Hamdalaye, nouveau ''camp Boiro'' du régime).

- Ces opposants ne devront pas avoir de gêne à concevoir que leur combat ne doit pas impliquer exclusivement que les Guinéens mais aussi le concours synergique de la Communauté internationale, pour deux raisons:

  • Tout gouvernement, particulièrement celui de Guinée, prétendra toujours régler ses problèmes lui-même et entre compatriotes au nom d'une certaine ''souveraineté''. Cela simplement parce que ces autorités sont assurées de leurs moyens régaliens (justice, notables, religieux et forces armées aux ordres et surtout l'argent pour acheter les consciences dans la société civile, n'est-ce pas!) que l'opposition n'a pas bien sûr. C'est un attrape-nigaud qui marche avec une frange de la population crédule imbue d'une fierté nationale mal placée puisque ces mêmes personnes ne rechignent pas face aux aides budgétaire et alimentaire venus de l'étranger.

  • Et puis, tout Guinéen à un prix -souvent très peu élevé- que le gouvernement peut aisément payer. Les faits le prouvent régulièrement depuis la révolte, courageuse à l'époque, des syndicalistes en 2007. Le Pouvoir a chaque fois réussi facilement à acheter les acteurs du changement, opposition comprise.

Ils devront donc éviter ce piège et ouvertement appeler à l'aide extérieure, Cedeao d'abord, tout en évitant autant que faire se peut l'OIF du Président A. Diouf (pour manque de fiabilité et de neutralité).

- Et surtout, ces opposants devront être de meilleurs communicateurs, prêts à aller vers les média internationaux pour exposer la dictature que nous subissons. Saisir officiellement avec couverture médiatique les institutions judiciaires et financières pour toutes les corruptions qui continuent ; ainsi que les gré à gré. La justice guinéenne peut ne rien faire mais au moins il y aura des dossiers ouverts qu'un gouvernement futur et honnête pourra poursuivre et surtout des traces matérielles pour l'histoire. Quant-à ceux qui prêtent des fonds et signent des contrats frauduleux avec Alifa Condé, si ces opposants officialisent leurs actions pour leur caractère illégal, il sera plus facile dans le futur de refuser ces dettes et résilier ce qui a été conclu sans passer par un parlement élu; nonobstant le principe abusif de ''continuité'' de l'Etat. Quelque chose de faux reste fallacieux et doit être combattu, quitte à créer un précédent !

-Ces opposants devront avoir le courage de mettre la Communauté internationale devant ses responsabilités face au drame qui se prépare en Guinée, lentement mais sûrement. Le tout ourdi par Alpha Condé que des personnalités mondialement connues aident à collecter des fonds du Capitalisme sans se soucier des violations des droits de l'Homme dans le Pays par leur client (c'est ce dont il s'agit ici sous de fausses et hypocrites relations d'amitié et de recommandations charitables : la Guinée est une vache à lait pour ces requins !).

Pour finir, avouons et acceptons que la Guinée souffre aujourd'hui plus d'un manque d'opposants efficaces avec une vison et une stratégie coercitive pour le gouvernement que de la dictature d'amateurisme de Alpha Condé mentalement chancelant et qui repose sur les vestiges de celles de Lansana Conté et Dadis Camara.

La Guinée a diligemment besoin d'opposants faisant avancer la situation plutôt que d'entretenir le statu quo par manque à la fois d'initiatives et de témérité politiques.

Que Dieu sauve la Guinée en ouvrant l'esprit de ceux qui font de la politique !

PS: Par expérience, en anticipation aux objections des inconditionnels fanatiques de nos hommes politiques disons ceci: n'en déplaise sûrement aux leaders politiques et leurs fans, nous devons accepter de nous dire des vérités qui fâchent.

Nous (avec beaucoup d'autres) leur apportons régulièrement des suggestions de lutte sur le Net mais ils en font fi. Or la situation nous démontre qu'ils ne font pas mieux et qu'ils ne contrôlent pas les évènements mais les subissent aux dépens du Pays. N'est-ce pas ?

Ibrahima Diallo -''Ollaid''

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×