Poursuite du procès de près de 60 opposants devant un tribunal de Conakry

248968.jpg

Le procès de près de 60 militants et sympathisants de l’opposition guinéenne qui a débuté lundi se poursuit ce mercredi dans un tribunal correctionnel de la capitale suite à une manifestation publique qui a fait une vingtaine de blessés le 10 mai dernier, selon des sources judiciaires.

Ces opposants interpellés lors de cette marche "pacifique" organisée par l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) et le Collectif des Partis politiques pour la Finalisation de la Transition, deux blocs de l’opposition, avaient été gardés dans les locaux de la Maison centrale de Conakry, avant l’ouverture de leur procès survenue ce lundi.

La date du mardi avait été retenue pour les plaidoiries du procureur et des avocats au tribunal de première instance de Dixinn, avant d’être ajournée pour ce mercredi. L’opposition suit le déroulement du procès, tout en exigeant la libération des détenus.

D’autres opposants interpellés lors d’une manifestation de l’ADP et du Collectif le 27 septembre avaient eux bénéficié de la grâce présidentielle, après leur condamnation par un tribunal de Conakry.

Cette manifestation, il faut le rappeler, avait été "interdite" par le gouvernement à cette époque.

© Copyright Afriscoop

Source: Afriscoop

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site