Ban Ki-Moon se félicite de l'accord des leaders politiques pour la tenue des législatives en Guinée

images-70.jpg

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, se réjouit de la signature de l’accord entre la mouvance présidentielle et les partis de l’opposition, favorisant  la tenue  des  prochaines élections législatives en Guinée, initialement annoncées pour le 8 juillet 2012, puis reportées sine die par le chef de l'Etat, Alpha Condé, avant d'être programmées pour le 30 juin dernier et récemment reportées de nouveau au 28 juillet 2013, suite à des protestations de l'opposition et des violences entraînant des dizaines de morts.

Dans une déclaration rendue publique par le Bureau du Représentant du secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest (ONUWA) dont le siège se trouve à Dakar, Ban Ki-Moon se dit  "encouragé par cette avancée qui ouvre la voie à la tenue d'élections législatives libres, justes, transparentes et paisibles", et appelle les leaders politiques guinéens "à respecter strictement le nouveau calendrier électoral afin de parachever la mise en place des institutions démocratiques, de renforcer la cohésion sociale et de permettre le développement économique et social". 

En effet, en vertu de l'accord,  les parties prenantes aux discussions qui avaient été initiées depuis mars 2013, promettent de respecter l’accord pour une sortie de crise qui aboutira à l’organisation des élections législatives le 29 septembre prochain. Elles se sont notamment accordées sur le respect strict de la loi organique et de son règlement intérieur par la CENI, la révision de la liste électorale en procédant au  dé-doublonnage multi-biométrique des données de 2010 par un opérateur externe, la participation des Guinéens de l'extérieur aux élections législatives dans les mêmes termes et conditions que l'élection présidentielle de 2010, sur la base de la même liste électorale, sans nouvelle révision. 

Aussi, le secrétaire général de l'ONU demande-t-il à la Commission électorale nationale Indépendante (CENI) de Guinée de tout faire pour "assurer la mise en œuvre du chronogramme électoral, avec le soutien des partenaires bilatéraux et internationaux dont la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union européenne, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Organisation des Nations unies. Promettant à la Guinée l’assistance électorale requise pour la tenue de "ces importantes élections", le patron de l'ONU  rend hommage au président Alpha Condé pour avoir initié le dialogue politique pour régler tous les contentieux liés au processus électoral et félicite  tous les autres leaders politiques pour avoir choisi la voie du dialogue. Le collège des facilitateurs du Dialogue inter-guinéen est composé du Représentant du secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest, Saïd Djinnit, de Aboubacar Somparé, désigné par la mouvance présidentielle et de Salifou Sylla, représentant l'opposition guinéenne.

ce: PANA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site