CAN 2015 : le Cameroun au-dessus du lot mais attention au Mali et à la Guinée dans le Groupe D

Images 163

Le Cameroun fait figure d’ogre en compagnie de la Côte d’Ivoire dans le groupe D de la 30è édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) mais ils doivent se méfier de la Guinée et du Mali, des équipes qui montent en puissance.

C'est à Malabo, la capitale de la Guinée Equatoriale, située sur la côte nord de l'île de Bioko avec ses 187302 habitants que le groupe D évoluera au nouveau stade de la ville d'une capacité de 15.250 places assises. Le deuxième stade du pays après celui de Bata (40.000 places).

Le Cameroun, quadruple champion d'Afrique (1984-1988-2000-2002) en seize participations, repart à la conquête de l'Afrique avec une nouvelle génération de joueurs à la moyenne d'âge de 25 ans. La retraite internationale de son buteur Samuel Eto'o Fils (56 buts) après le mondial brésilien (2014) n'a pas entamé le moral des poulains du sélectionneur allemand Volker Finke.

Conduits par les attaquants Vincent Aboubacar (22 ans) du FC Porto et le Lyonnais Clinton N'jie (21 ans), encadrés par le capitaine Stéphane M'bia (28 ans), les Lions Indomptables du Cameroun entendent rugir pour la cinquième fois en Guinée Equatoriale pour rattraper le temps perdu malgré ses sept présences d'affilée en phase finale de coupe du monde depuis 1990 pour une place en quart de finale, cette année-là.

Le Cameroun a concédé sa plus large défaite face à la Norvège (1-6) le 31 octobre 1990 suivie de celle face à la Russie, le 28 juin 1994 sur le même score. La plus large victoire des Lions Indomptables remonte au 13 avril 1960 devant la Somalie pulvérisée (9-2).

Le premier adversaire du Cameroun pour la CAN 2015, le Mali totalise 9 participations au tournoi final de CAN, ponctuées par une finale perdue en 1972 devant le Congo (2-3) et deux honorables places de 3è en 2012 et 2013.

Le Mali possède en Seydou Kéïta (34 ans) le capitaine-buteur de tous les temps de la sélection malienne (24 buts), le symbole de la résistance d'une équipe attachée aux couleurs de son pays. Sa participation à la dernière CAN alors qu'une guerre se déroule sur le territoire du malien, en est la preuve éloquente.

Avec le tacticien polonais Henry Kasperczak à la tête de l'encadrement technique, les Aigles du Mali entendent aller au-delà de la médaille de bronze obtenue en 2012 et 2013.C'est sur le score de 6-0 que le Mali enregistre sa plus grande victoire devant la Mauritanie, le 1er mai 1975 ainsi que sa plus grande déroute face à la Côte d'Ivoire, le 31 mars 1985.

La Guinée du sélectionneur français Michel Dussuyer, finaliste en 1976 compte 10 participations à une phase finale de CAN.

Pour ce qui constitue le seul fait d'armes du Syli National de la Guinée à la CAN 1976 en Éthiopie, l'équipe guinéenne termine première du groupe avec deux victoires contre l'Ouganda (2-1) et l'Éthiopie (2-1) et un match nul contre l'Égypte (1-1).

Au tour final, elle termine deuxième derrière le Maroc, avec deux matchs nuls contre le Nigeria (1-1) et le Maroc (1-1) et une victoire sur l'Égypte(4-2). Cela constitue la meilleure performance de la Guinée en phase finale de CAN à côté des 3 quarts de finale en 2004, 2006 et 2008.

Pascal Feindouno avec 30 buts inscrits est le meilleur buteur de la Guinée dont la plus large victoire de son histoire remonte au 20 mai 1972 face à la Mauritanie laminée 14-0. Le 3 février 2008, le Syli National enregistre une lourde défaite devant la Côte d'Ivoire (0-5) lors de la CAN au Ghana.

La Côte d'Ivoire, champion d'Afrique en 1992 au Sénégal, avec ses 20 participations à une phase finale de CAN en trente éditions, est la plus régulière dans cette compétition avec une présence permanente depuis 2000.

Outre le sacre de 1992, les Eléphants de Côte d'Ivoire ont à leur palmarès deux places de Vice-champions (2006 et 2012) et ont terminé le tournoi à quatre reprises au 3è rang (1965-1968-1974-1994). Depuis quatre éditions, quoique ultra-favorite, la Côte d'Ivoire n'a pu combler les attentes des sportifs ivoiriens.

Pour la CAN 2015, les Ivoiriens qui ont perdu leur emblématique capitaine et meilleur buteur de tous les temps, Didier Drogba (66 buts) qui a raccroché après le mondial 2014 au Brésil, entendent faire oublier les différents déboires de la dernière décennie pour … enfin justifier leur statut de géants du football africain.

La Côte d'Ivoire qui compte trois participations à la Coupe du monde (2006-2010-2014) a enregistré sa large victoire le 27 décembre 1961 face à la République centrafricaine (11-0) mais a, lourdement, plié l'échine (1-5) devant le Malawi, le 6 juillet 1974.

Dimanche à Abu Dhabi, en match amical de préparation, les Eléphants ont difficilement défait le Champion d'Afrique en titre, le Nigéria (1-0).

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site