Cas Facinet : faut-il du cadeau à un «neveu » raté ?

 

Tout le monde a entendu le Général Facinet Touré baver sur ses « oncles », les Peulhs. Facinet serait-il ethno au point d’être qualifié de fasciste ou de nazillon? Il me serait difficile de le prouver avec certitude. Cependant, à bien l’écouter, cet octogénaire au ton nasillard semble plutôt impoli et niais (« faciniais »?). Comment un homme, titulaire d’un des plus hauts grades de la hiérarchie militaire, qui a occupé pendant une longue période des fonctions ministérielles régaliennes peut-il, pour plaire au chef délirant de notre déliquescent Etat, dire ce qu’il vient de dire ?

Le tapage injurieux de Facinet traduit un calcul simpliste : l’antifoulanisme primaire étant une des bases politicardes et le sport favori du Pr. AC, il fallait taper sur les Peulhs pour grimper dans l’estime du chef. Ce sport si particulier à la Guinée est pratiqué même par ceux qui n’en espèrent aucune médaille. C’est ainsi que dans l’affaire « Strauss-Kahn/Nafissatou Diallo », j’ai appris par radio qu’un auditeur de Conakry soutenait DSK à 100%, comme s’il s’agissait d’une compétition footballistique. Ce « fou fan de DSK » aurait-il adhéré à son club si l’ex-directeur du FMI avait joué contre une « Nafissatou Condé » ?

En revanche, la vraie Doussou Condé de New York va probablement récolter une médaille RPG pour « services rendus à la nation arc-en-ciel d’AC». J’en veux pour preuve le silence foncièrement immoral de nos ministresses Roughi « wrangler » (selon Dadis) et Nantou « pagne blanc » (en référence à sa participation à une manifestation parisienne contre le « viol massif du 28 septembre » perpétré avant l’accès de Sékouba au pouvoir). Le problème n’est pas tant de savoir si Nafissatou est victime ou pas de viol mais d’assister une compatriote « prisonnière d’un engrenage incontrôlable» à l’étranger.

 

La poupée Roughi Barry n’est-elle pas ministresse des Guinéens de l’étranger ? Par son silence, elle prouve qu’elle n’est qu’une figurine d’un ministère étrange ! La Guinée, foyer de toutes les bestialités, n’est pas, heureusement, le centre du monde. De partout, s’élèvent des voix pour soutenir Nafissatou, pas en tant que peulhe, mais tout simplement en tant que femme. Fort heureusement, deux compatriotes sauvent l’honneur: Adama-Rabi Youla, médecin et Sanaba Coné Camara, mère de famille !

 

Mais revenons au cas Facinet. Celui-ci ne doit certainement pas avoir de fascination pour ses « oncles ». Eux, également, n’éprouvent plus la moindre sympathie pour leur « neveu » irresponsable. On ne choisit pas sa famille (la famille ? mon œil !), François L. Fall (né Ouolof et converti Malinké) étant une des exceptions confirmant la règle. Plus une famille est large, plus on décèle ses ratés. C’est comme dans une production industrielle; on a toujours quelques produits défectueux. C’est pareil en matière de reproduction ; certaines « copies » sont à jeter à la poubelle. Quand on voit comment des rejetons ont agi (Hitler, Staline, Pol Pot, Sékou Touré, Idi Amin, etc.) ou agissent aujourd’hui (Kadhafi, Mugabe, etc.), on regrette que le « coitus interruptus », bien que frustrant et peu efficace, n’ait pas souvent été pratiqué.

 

Sous Conté dont il était une taupe  chargée d’infiltrer les « opposants », Facinet a eu tous les honneurs (en perdant au passage tout honneur) mais comme n’importe quel responsable guinéen à l’estomac sans fond, il n’est jamais rassasié. Il s’est fait passer de temps à autre pour l’ami d’AC, pour l’adversaire de Conté, pour la solution unique de remplacement de ce dernier, etc. Des tentatives de réconciliation familiale Facinet/Conté ont même été menées. Du bidon, uniquement du bidon ! Facinet a toujours servi Conté, au grand jour et en coulisse !

 

Maintenant, Facinet veut se servir de Condé. Penserait-il gagner à tous les coups ? Sous Conté, il prenait des initiatives personnelles, à l’insu de son chef. Aujourd’hui, cet ingrat croit pouvoir manipuler AC qui l’a choisi, au mépris de la loi républicaine, comme médiateur de la République. AC  est certainement méchant mais il n’est pas très bête. Facinet sait-il ce que c’est qu’un médiateur ? Croit-il que le rôle d’arbitre soit compatible avec la fonction de chef d’une coordination régionale ?

 

La fadaise de Facinet n’est pas une opinion mais un délit. Heureusement pour lui mais malheureusement pour tout un pays nous ne sommes pas dans un Etat de droit. Peut-être, si c’était le cas, Facinet n’aurait pas tenu des propos aussi insultants et répugnants. Les Peulhs, coupables d’avoir réussi dans le commerce, seraient-ils condamnés à ne jamais se mêler de politique ?

 

Comme l’a fait remarquer mon frère Boubacar Diallo des USA, les capacités d’une ethnie guinéenne la disqualifieraient-elles nécessairement de la direction politique de son pays ? Ce qui aurait pour corollaire de soutenir, à l’instar de Facinet, qu’un Président de la République ne doit être choisi que parmi ceux qui ont réussi à faire la preuve de leur incapacité à bien gérer leurs affaires. Un non-sens  qui constitue une insulte à l’ensemble des Guinéens.

 

Que c’est instructif de voir comment la Guinée a été « digérée » depuis la proclamation des son indépendance, le 2 octobre 1958! Voici la liste exhaustive et indigeste de ses chefs d’Etat :

 

-         M. Ahmed Sékou Touré, pendant plus d’un quart de siècle ;

-         M. Lansana Béavogui, pendant quelques jours ;

-         Le Général Lansana Conté, pendant plus de deux décennies ;

-         Le Colonel Diarra Traoré, pendant quelques heures ;

-         Le Capitaine Moussa Dadis Camara, pendant quelques mois ;

-         Le Général Sékouba Konaté, pendant quelques mois ;

-         Le Pr. Alpha Condé, au pouvoir depuis quelques mois.

 

Les amateurs de statistiques verront à quel point la Moyenne Guinée est bien représentée! Mes statistiques consistent à préciser que sur ces sept chefs, on dénombre deux universitaires (Dadis et Condé) et un «soldat paysan » (Conté). Quoi qu’on en pense, n’oublions jamais que c’est sous le seul règne de Conté que le Fouta Djallon a eu deux PM et un Ministre de la Défense !).

 

Que c’est instructif de voir comment le pouvoir était aux mains d’un clan à la mort de M. Ahmed Sékou Touré. Que c’est instructif de voir comment la hiérarchie de l’armée de Condé est aujourd’hui constituée. En cas de coup d’Etat, le pouvoir resterait dans les mêmes mains ! Drôle d’alternance !

 

Que ce serait instructif de voir comment les postes diplomatiques ont toujours été pourvus ! Un constat douloureux: les membres d’une certaine communauté qui a, clame-t-on, réussi dans les affaires n’ont pas ou plus le droit d’être ambassadeurs dans certains endroits : Dakar, Abidjan, Freetown, Monrovia, Rabat, Le Caire mais aussi Djeddah, Tokyo, Paris, Berlin, Bruxelles, Londres, Ottawa, Washington, etc. Il s’agit d’un calcul délibéré ! Est-ce la meilleure façon de bâtir une nation ? Même ceux que le statu quo arrange savent pertinemment que c’est injuste !

 

La Guinée vit sous un régime d’apartheid qui ne dit pas son nom. Ne parlons pas des cabinets ministériels, des directions « financières » et autres postes dits lucratifs mais, par exemple, du recrutement au sein des forces armées : c’est maintenant hermétiquement fermé aux Peulhs ! Au temps de Sékou Touré, les Peulhs étaient incorporables dans son armée populaire et révolutionnaire, mais pas en masse (d’ailleurs, ils n’aimaient pas l’uniforme, ce qui fut une erreur historique qu’ils continuent à payer cher par leur sang et leur argent !). Pour être clair, Sékou Touré freinait moins l’enrôlement des Peulhs dans l’armée que leur promotion en grade (celui de capitaine était pour eux le plus haut auquel ils pouvaient prétendre !).

 

Dans cette situation, comment ne pas comprendre la frustration des Peulhs stigmatisés, rackettés, volés, pourchassés, blessés, violés, méprisés et humiliés ! Paradoxalement, c’est dans le pays où ils sont proportionnellement les plus nombreux et les plus sédentarisés qu’ils sont le moins en sécurité. La victimisation, toujours la victimisation, diront certains qui veulent que celui qui a un pied sur des braises ne crie pas!

 

Le mauvais exemple vient du sommet de l’Etat. AC est décidé à étouffer économiquement les Peulhs. Bien entendu, il ne réussira pas dans cette entreprise maléfique mais les Peulhs vont encore souffrir ! AC veut les laminer politiquement. Il est fou de rage quand il voit le prestige dont jouit Mamadou Cellou Dalein Diallo auprès des chefs d’Etat étrangers. Sa jalousie et son incompétence le perdront ! AC a été invité en France par M. Sarkozy lors de la réunion du G20 mais c’était pour l’exhiber comme preuve de la « démocratisation dans l’espace francophone ». Pour encourager les démocrates africains, on aurait dû y inviter des pays comme le Cap Vert, le Ghana, le Mali, le Botswana ou l’île Maurice. Quelle connerie de convier Condé !

 

En effet, les Guinéens constatent qu’AC, moins démocrate que Conté, n’a aucune valeur universelle à défendre. IL s’est entouré de voleurs. Au fait, pourrait-il nous dire ce qui reste des « historiques 700 millions de dollars US » reçus de Rio Tinto ?

 

Pour en finir avec le maudit « neveu », que tout le monde se rassure. Facinet ne parle que pour lui-même et est la preuve vivante que certains mariages mixtes peuvent donner des enfants idiots. Il n’a pas la cote  même en Basse Côte qui a d’autres personnalités de qualité à offrir à la Guinée comme M. Fodé Mohamed Soumah, Président de la GéCi (Génération Citoyenne) et ancien candidat à l’élection présidentielle du 27 juin 2010. Il est issu de l’union heureuse d’un Baga et d’une Moryannaise, ce qui prouve que le métissage ne produit pas que du « Facinet ».

 

M. Fodé Mohamed Soumah, tout en revendiquant le leadership de la Guinée Maritime, région qu’il considère non pas comme un fief Soussou mais comme une Guinée en miniature, a une vision politique nationale et internationale. Cet intellectuel, aussi propre que brillant, s’est spécialisé en finances (plus de 20 ans passés au NYSE Euronex qui regroupe les places financières de New York, Londres, Paris, etc.) et ne demande qu’à mettre son expérience et ses compétences au service de son pays.

 

Je vous salue (sauf le salissant « neveu » !).

 

Ibrahima Kylé Diallo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×