Claude Guéant ministre de l'intérieur, convoque les institutions républicaines..

Le ministre de l’intérieur convoque les institutions républicaines, les partis politiques, le CRIF, les Institutions représentatives des musulmans de, le CRAN, (les Nègres de), les représentations diplomatiques, les représentants des institutions internationales, notamment le secrétaire général de l’ONU, le Président intérimaire du FMI, le président de la Banque moniale, etc. Les institutions républicaines visées sont :

- Le Conseil constitutionnel,

- Le Conseil d’Etat,

- La Cour de cassation,

- Le Tribunal des conflits,

- La Cour des comptes, etc.

- Les Restos du cœur, Emmaüs, etc., etc.

L’ordre du jour est le suivant :

Adoption unanime et consensuelle de la Convention que M. Alassane Condé, au nom du Président démocratiquement élu » (RPGT) vient de signer avec la CENI, commission nationale indépendante. C’est un document paraphé le 16 Juin 2011 entre le département de l'administration du territoire, représenté par le chef de ce département, et la CENI représentée par leurs chefs de commissions qui ne s’entendent sur rien par ailleurs, à savoir Alassane Condé et Lounsény Camara, notamment. Le fameux présumé voleur de PV qui aurait dû, selon d'aucuns, être aujourd’hui dans une suite au palace cinq étoiles de Conronthie

Moi Alassane Condé, j’affirme que

"la CENI est un organe administratif (sic) parce que tout le monde dit que la CENI veut dire commission électorale nationale indépendante Et moi, je crois que la CENI doit garder cette indépendance-là (re-sic).

C’est-à-dire qu’elle a un caractère constitutionnel, (encore sic) seulement d’après un article totalement imbécile de notre Constitution, qui à force d’être descendue, montée, est devenue un vrai paillasson, selon la jolie formule de la jolie Rama Yade.

Si on doit évaluer cette CENI, l'évaluation serait négative. La CENI a très mal organisé les élections présidentielles en Guinée. Tout le monde est d'accord sur ça. Nous avons un audit à notre possession. Non seulement la gestion financière a été calamiteuse mais aussi le processus politique. Ça nous a obligés à faire poireauter le peuple électeur quatre mois entre le premier et le second tour de la présidentielle. Les dysfonctionnements étaient tels, qu'après deux semaines, on ne pouvait pas aller au second tour,

D'où Siguiri-Kouroussa-Kaknan...

..Et je crois que la CENI elle-même a reconnu quand on a demandé à cette institution si elle était prête pour le second tour, elle avait dit oui partout dans les médias et sur les antennes des radios nationales, internationales et étrangères.

Heureusement qu'il y a eu les empoisonnements du Palais, mal diagnostiqués par ce médecin qui aurait reçu son diplôme par un virement Western union. Il fallait la virer, cette dame-médecin, sans jouer avec les maux..

Mais quand les membres ont été coincés par le Président de la transition devant le public et les partenaires au développement, ils avaient dit qu'ils n'étaient pas prêts.

Ils attendaient les cartes Alpha numériques (non encore élues) le dimanche soir de l’élection..

Je ne veux pas juger ici de l'incompétence et de l'insouciance de la CENI, je me dis tout simplement que nous sommes un gouvernement responsable, nous voulons la paix en Guinée.

Comme à Galapaï.

Et nous voulons aussi que la Guinée fonctionne comme les autres pays africains :

Côte d'Ivoire, Kenya, RDC, Gabon, Togo, Ouganda, Tchad, etc.

On ne peut pas fonctionner par la volonté d'un petit groupe. Un petit groupe ne peut pas prendre l'Etat en otage.

Que les partis se croient grands partis, moi je ne les vois pas grands parce que ce n'est pas le nombre supposé de militants qui compte mais c'est aussi la volonté politique même de ces partis, (d’être ou ne pas être avec nous, pour le changement dans la continuité). Ce sont des partis qui ne réagissent pas en fonction de l'intérêt général.

Car l’intérêt général c’est moi, euh, lui qui est « démocratiquement élu » (RTG).

Et c'est dans l'intérêt général aujourd'hui que les populations veuillent qu'il y ait des élections transparentes.

Comme un logiciel dont on a perdu la clé. Emportée par la SAGEM.

Tout compte fait, il nous faut un fichier électoral propre..

Idéologiquement et ethniquement s’entend..

Qu'on peut réviser en octobre, novembre et décembre de chaque année..

Ainsi de suite ad vitam aeternam.

D'accord, c'est vrai qu'on a mis un article exceptionnel dans notre Constitution, mais il faut reconnaître qu'il y a tellement d'articles contradictoires dans notre code électoral que je ne peux pas en citer.

Il s’agit de cet article ridicule qui dit que la CENI est indépendante, alors que seule le « président démocratiquement élu » (RPGT)..

Mais quand même une chose est certaine, nous voulons que tous les Guinéens qui ont 18 ans et plus puissent se faire recenser et puissent voter.

A l’exception des anti-guinéens, les Guinéens de l’Extérieur.

Ah, j’allais oublier le Conseil de sécurité est attendu, afin que nous lui fassions adopter une résolution pour organiser des tirs massifs au-dessus de toutes les rédactions de journaux et sites qui oublieraient d’accorder une large diffusion de cet important communiqué, « démocratiquement.. » confectionné par plus de cent conseillers avec rang de ministre à la présidence. Nous avons localisé les IP des sites, éparpillés sur toute la planète. Ils nous donneront, s’ils n’obtempèrent pas, l’occasion de réaliser la dernière guerre mondiaux tant redouté par Zao.

MOI et MOI ou tout le monde sera cadavérés !

Un dernier mot monsieur le ministre ?

Votre site est petit de taille, mais vous n'avez rien à envier à ces "grands partis". Vous vous n'aurez rien à craindre en cas de guerre mondiaux

Wa Salam,

SaïdouNour Bokoum

D'après une interview d'Alassane Condé par tamisirnews.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Auger bernard 18/06/2011

Monsieur Gueant occupez-vous de vos affaires en France même si vous êtes un ami fidèle (tout comme le roi Sarkozy) d'Alpha Condé. Si la Guinée vous intéresse à ce point , demandez au président Alpha Conde "démocratiquement élu en toute transparence" ce qu'il pense de son ministre de l'agriculture, Jean-Marc Telliano, alias Bruno Millimono, escroc bien connu en Afrique et notamment en Guinée (lisez l'article paru ces jours-ci sur Guinée Patriote et sur des sites internet ou alors sur le site Google tapez Jean-Marc Telliano et lisez les commentaires) et pourquoi il ne l'a pas encore viré de son gouvernement!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site