Commentaire sur l'article de Kylé (Alpinisme vertigineux : les Foutaniens réserveront-ils un accueil historique à un ethno hystérique?)

1802697dore-ans-jpg.jpg

De l'humour, toujours de l'humour! Kylé en a à revendre et la Guinée ou ses dirigeants en ont besoin. Derrière l'humour que mon cher Kylé utilise à chaque fois, il y a une invite à réfléchir sur notre avenir commun et c'est tant mieux.

Il est question, ici, d'alpinisme du chef de l'Etat guinéen pour son projet de se rendre prochainement au Fouta. Quoi de plus normal et je crois que c'est une bonne nouvelle si tous les enfants du pays ont le sentiment d'être traités, au sommet de l'Etat, sur un strict pied d'égalité. Quand Kylé parle donc d'alpinisme, le terme est bien choisi car le massif du Fouta Djallon est la zone montagneuse la plus vaste de notre pays même si le point culminant de l'Afrique de l'Ouest se situe dans le Nimba (1852m contre 1515m à Notre Dame de Mali).

En se référant à l'alpinisme, je ne pense pas qu'il s'agisse seulement de clause de style mais de métaphore sur la gouvernance. Pour en avoir entendu parler, on sait que l'alpinisme est une pratique sportive des plus exigeantes, comme devrait l'être la gouvernance rationnelle d'un pays, c'est-à-dire avec rigueur au physique comme au moral et renonciation à l'improvisation, etc. Nous en sommes encore loin. Certains de nos dirigeants n'ont pas encore assimilé l'élémentaire impératif de morale politique laïque qui les conduirait à se soumettre à la transparence en toute chose, électorale ou autre comportement vis-à-vis du peuple « souverain ».

Or, beaucoup d'entre eux demeurent encore sous l'emprise des épouvantails maraboutiques ou fétichistes. En fait, qui ne s'est pas laissé conter que c'est la crainte de ces épouvantails qui explique que d'importants hommes politiques préfèrent se tenir à distance et ne pas mettre pieds dans de parties entières du territoire national? Cela ne s'avoue pas publiquement. Mais je crois qu'ils n'auraient rien à craindre des représailles de stations maraboutiques ou fétichistes indéterminées, par le truchement « de systèmes de drones invisibles », s'ils n'avaient rien à se reprocher.

Quoi qu'il en soit, si les rumeurs qui circulent sur cette sphère de la gouvernance guinéenne étaient toutes fondées, on est en droit de croire qu'une gouvernance comportant une dose de rationnel n'est pas pour l'immédiat. Seules de jeunes générations éduquées dans le moule du standard international seront à même de s'extirper des carcans de croyances obsolètes.

En tout cas comme Kylé, je crois que c'est une bonne nouvelle que le Président Alpha Condé entreprenne, près d'un an après son élection, de rendre visite au pays réel Guinéen.

Ansoumane Doré

Ansoumane Doré

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×