Communiqué de presse du CNJGF: Accueil des étudiants guinéens en France en 2012

logo-cnjgf.jpg

Pour la mise en œuvre effective de son programme d’action et de développement, le réseau CNJGF (Conseil National des associations de Jeunes Guinéens en France) a entamé depuis l’été 2010 à la création du dispositif d’accueil, d’intégration et de suivi des étudiants guinéens primo arrivants. Ce dispositif appelé CANE, qui plus est l’un des volets les plus importants de la politique de renforcement des capacités des structures de base du réseau, est relayé à travers toute la France grâce aux 6 pôles régionaux qui regroupent en eux l’ensemble des associations membres (ceux qui font la force du réseau).

En partenariat avec Campus France Guinée, le réseau CNJGF prépare au mieux l’accueil et l’intégration des jeunes guinéens qui arrivent en France dans le cadre de leurs études.

Le dispositif CANE est le fruit d’un travail concerté et il permet principalement:

-         De préparer en amont les étudiants sur les conditions de vie et d’études en France (éviter les surprises de part et d'autre en matière d’hébergement, de démarches administratives, d’éventuelles difficultés pédagogiques, de coût de la vie,…etc)

-         De mettre en place une veille permanente auprès des associations membres du réseau pour renforcer le dispositif d’alerte et de mobilisation de l’ensemble des acteurs (responsables associatifs, bénévoles, Crous, etc…)

-         De permettre, en aval, aux jeunes étudiants primo arrivants une intégration plus réussie au sein de la Communauté, au sein du système d’enseignement supérieur français et au-delà. Le tout pour les accompagner et les aider à assurer un parcours universitaire et/ou post universitaire réussi.

Le dispositif d’accueil et d’intégration s’effectue de deux façons. En Guinée par le lien avec Campus France dès l’obtention du visa. Chaque année, il est remis aux étudiants ayant obtenus un visa d’étude pour la France un document d’information sur le dispositif d’accueil et d’intégration en lien avec les associations qui évoluent dans les villes de destination. En outre, des affiches et supports d’information sont mis à la disposition des étudiants au sein des sites universitaires guinéens. C’est un autre moyen qui permet d’établir un premier contacts entre les étudiants en partance pour la France et le réseau CNJGF. En France par un transfert d’informations via Campus France vers le réseau sur le nombre d’étudiants au départ et leurs filières de formation. L’objectif étant de mieux préparer les associations membres du réseau à organiser l’arrivée des nouveaux étudiants.

Pour faciliter les démarches personnelles, plus pratiques aux yeux de certains étudiants, le site internet du réseau offre toutes les facilités en matière de collecte d’informations utiles au voyage vers les différentes villes. L’inscription sur le site du CNJGF permet à l’étudiant d’entrer en contact avec les acteurs du dispositif. Il est directement orienté par la CANE vers l’association présente dans sa ville de destination. L’association prend alors le relais pour l’accueillir et l’accompagner au quotidien pendant les premiers mois (hébergement temporaire ou définitif, démarches administratives, inscription à l’Université, IUT, Grandes écoles ou autres, validation du visa à la préfecture, sécurité sociale étudiante, insertion dans la vie associative et universitaire locales, etc.). Cet accompagnement est totalement gratuit. Il est assuré, en majeur partie, par des bénévoles (étudiants ou anciens étudiants) qui mettent ainsi au profil des nouveaux étudiants leur expérience et leur vécu.

Pour l’année 2011/2012, les associations du réseau CNJGF à travers la CANE, ont accueilli 252 étudiants venus de la Guinée sur les 404 ayant obtenus leur visa d’étude, soit 62,38% des étudiants

En 2012/2013, les mêmes associations membres et de nouvelles associations ayant adhéré à la démarche ont accueilli 260 étudiants qui ont fait obtenu leur visa d’étude pour la France, dont 168 venus directement de la Guinée et 92 étudiants venus d’autres villes ou d’autres pays. Le réseau CNJGF a date, n’a pas encore eu le nombre total d’étudiants guinéens ayant obtenu leur visa étudiant pour 2012/2013. Ce chiffre nous sera communiqué, nous l’espérons, lors de la réunion de travail avec CampusFrance Guinée le Mardi 19 Février 2013 à Paris.

L’action des associations membres du réseau CNJGF au près des étudiant guinéens en France, ne se limite pas seulement à l’accueil même si c’est l’étape fondamentale dans leur parcours d’étude. L’autre volet de l’action du réseau CNJGF concerne naturellement le suivi des étudiants en leur apportant des conseils tout au long de leur parcours, être à leur écoute et leur apporter dans la mesure du possible, l’aide dont ils ont besoin. C’est un accompagnement par les paires.

Aussi, le CNJGF a comme autre objectif, l’aide au retour et à l’insertion des étudiants guinéens diplômés dans les universités françaises à  travers la mise en place en Guinée d’une association d’anciens étudiants guinéens en France en partenariat avec CampusFrance Guinée. Ces anciens diplômés en France seront mis en relation via le réseau CNJGF avec le Ministère de la jeunesse et de l’emploi jeune (dans le cadre du plan de développement stratégique de la jeunesse guinéenne). Cette structure relais aura pour objectif l’accueil et l’accompagnement à l’insertion socioprofessionnelle et/ou à la création d’entreprise pour les jeunes guinéens diplômés en France et désireux de mettre leurs compétences au service de la Guinée.

C’est fort des deux premières années de succès du dispositif d’accueil et dans l’objectif d’améliorer ce mécanisme au profit des étudiants guinéens en France, que le CNJGF rencontre la nouvelle Directrice de CampusFrance Guinée, le 19 février 2013 à Paris. Cette rencontre servira de cadre pour faire le point sur la CANE 2012, préparer la rentrée 2013, définir les objectifs de la campagne 2014 et poser les jalons du dispositif d’aide au retour et à l’insertion des jeunes diplômés guinéens en France. Sur invitation du CNJGF, seront associées à cette rencontre la CAGF (Coordination des Associations Guinéennes de France) et l’AJGF (Association des Jeunes Guinéens de France).

A l’issue de ces travaux de concertation, une Assemblée générale du réseau se tiendra le samedi 9 mars 2013 à Paris.

Le bureau exécutif du CNJGF (Conseil National des associations des Jeunes Guinéens en France) tient à adresser un vibrant hommage à l’ensemble des associations membres du réseau et des personnes ressources qui, une fois encore, malgré leurs maigres ressources, mettent en œuvre des dispositifs de solidarité au profit de nos compatriotes. Nous les remercions de leur disponibilité et pour l'attention toute particulière qu’elles accordent à cet engagement commun.

Nous lançons également, un appel à l’ensemble de la communauté guinéenne vivant en France pour un soutien sans faille aux différentes actions menées par les associations du réseau CNJGF et au-delà. Des hommes et des femmes qui œuvrent inlassablement pour l’avenir de la jeunesse de notre pays. Chacun peut faire encore un peu plus, pour un avenir meilleur de la Guinée et des guinéens.

Nous vous donnons rendez-vous le 9 mars 2013 à Paris pour une Assemblée générale ambitieuse et constructive.

 

SANGARE Bachir,

Chargé de l’information et de l’animation internet du CNJGF (www.cnjgf.org)

Président de l’Association des Guinéens de Montpellier – AGM

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site