Communiqué sanctionnant la fin de la rencontre des chefs d'Etat de l’Union du Fleuve Mano

calb18252aq-jpg.jpg

Comminiqué: Dans le cadre des consultations périodiques entre les Présidents de l’Union du Fleuve Mano Leurs Excellences Madame Ellen Johnson SIRLEAF, Présidente de la République du Libéria, Docteur Ernest Baï KOROMA, Président de la République de Sierra Leone et Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, à la tête d’importantes délégations de leurs pays, ont effectué une visite d’amitié et de travail en République de Guinée, le dimanche 10 mars 2013.

Au cours de cette visite, les quatre Chefs d’Etat ont eu des entretiens fructueux qui se sont déroulés dans un climat de parfaite cordialité et de compréhension mutuelle.

Ces entretiens ont porté sur des questions d’intérêt commun, ainsi que sur la situation socio-politique qui prévaut dans la sous-région et en Afrique.

Abordant les activités de l’Union du Fleuve Mano, les quatre Présidents se sont félicités des efforts consentis par le Secrétariat pour la restructuration de cet organe. Ils se sont engagés à imprimer une nouvelle dynamique à l’Organisation sous-régionale par la réalisation d’infrastructures d’intégration, la construction du siège à Freetown et l’atteinte de la sécurité alimentaire dans l’espace Mano.

En vue de renforcer la paix et la sécurité dans l’espace Mano, ils ont souligné la nécessité de poursuivre la lutte engagée contre le grand banditisme, notamment celle contre la criminalité transfrontalière, la circulation illicite des armes légères et de petit calibre, le trafic de drogues et d’enfants, le vol de bétail et la piraterie maritime.

Les quatre Chefs d’Etat se sont concertés sur la date du prochain Sommet de l’Union du Fleuve Mano et ont convenu que le Conseil des Ministres et le Sommet des Chefs d’Etat se tiendront respectivement les 29 et 30 avril 2013, à Monrovia.

Au plan africain, les quatre Chefs d’Etat, tout en se réjouissant de l’avancée démocratique sur le continent, ont déploré la persistance des crises politiques et des foyers de tension dans la sous région, notamment au Mali et en Guinée Bissau.

S’agissant de la situation au Mali, les chefs d’Etat ont exhorté la CEDEAO à un déploiement rapide de ses troupes au nord du Mali en vue de la sécurisation des territoires libérés, de l’éradication du terrorisme et du recouvrement de l’intégrité territoriale du pays.

Concernant la Guinée Bissau, les Chefs d’Etat ont réitéré leur soutien indéfectible à leur Frère et Ami, Son Excellence Professeur Alpha CONDE, pour la confiance renouvelée en lui par la CEDEAO en qualité de Médiateur dans le règlement pacifique de la crise dans ce pays.

Au cours de cette visite, Son Excellence Professeur Alpha CONDE a, aussi donné de larges informations à ses hôtes de marques sur l’évolution de la situation socio-politique en Guinée.

Le Professeur Alpha CONDE a informé ses pairs des mesures prises pour assurer l’organisation d’élections législatives transparentes, crédibles et consensuelles en Guinée, notamment la mise en place d’un Cadre Permanent de Concertation.

Après avoir remercié le Président Alpha CONDE, pour l’invitation dont ils ont été objet, Leurs Excellences Madame Ellen Johnson SIRLEAF, Dr Ernest Bai KOROMA et Monsieur Alassane OUATTARA, ont félicité le Président guinéen pour ses efforts visant au maintien de la paix de la sécurité et du développement économique de la Guinée et dans la sous-région.

Les Présidents libérien, léonais et ivoirien ont réaffirmé leur volonté commune et celle de leurs peuples et Gouvernements respectifs à soutenir et à accompagner le peuple et le Gouvernement guinéens dans le renforcement du processus démocratique.

Ils ont encouragé le Professeur Alpha CONDE à privilégier le dialogue en vue de préserver un climat de paix et de confiance propice au développement.

Les Chefs d’Etat ont exprimé leur profonde gratitude au peuple et au gouvernement guinéens en particulier à Son Excellence Professeur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité fraternelle qui leur ont été réservés, ainsi qu’à leurs délégations respectives.


Fait à Conakry, le 10 mars 2013

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site