Conakry ‘'prend acte'' de la réouverture de la frontière sénégalaise

Sans titre 196

Le chef de la diplomatie guinéenne, Loucény Fall, a dit qu’il prenait « acte » de la décision des autorités sénégalaises de rouvrir leurs frontières terrestres fermées en mars dernier en raison de la fièvre hémorragie Ebola sévissant en Guinée.

« Il n’est pas nécessaire d’ouvrir un quelconque conflit avec un pays voisin. Nous prenons acte seulement de ce qui s’est passé », a confié, jeudi, à la presse locale M. Fall, rappelant au passage qu’il n’est pas dans les habitudes de son pays de procéder à la fermeture de  ses frontières.

La Guinée a toujours fait preuve de solidarité à l’égard des pays en difficulté, a-t-il souligné avant d’ajouter : « Je pense que la commission mixte doit normalement se tenir ici à Conakry. Ce sera l’occasion pour chacun de s’exprimer, de manifester notre solidarité avec le Sénégal ».

La fièvre hémorragique virale Ebola a fait officiellement en Guinée 72 morts.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×