Fièvre Ebola: aide du PNUD à la Guinée pour lutter contre la maladie

Imagesvqrd7uw8

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a débloqué une enveloppe de 200.000 dollars américains en faveur de la Guinée en vue de lutter contre la fièvre Ebola, présente depuis janvier dernier dans le pays où elle a fait plus de 90 morts sur plus de 120 cas suspects enregistrés.

L’assistance financière des Nations unies, souligne un communiqué de l’agence spécialisée, transmise jeudi à la PANA, est destinée à renforcer le dispositif de coordination nationale de la réponse à travers la mise en place d’un mécanisme de partage journalier de l’information aux niveaux national, préfectoral et dans les zones transfrontalières.

L’enveloppe financière ainsi dégagée par le PNUD, souligne-t-on, est une contribution de l’agence spécialisée des Nations unies aux efforts de coordination de la lutte contre la propagation de la maladie, dont le coût global du budget de réponse est de 4.520 913.00 dollars pour lequel le gouvernement s’est engagé à mobiliser les 75 pour cent.

Le projet, qui est financé dans le cadre de l’Axe stratégique d’intervention III (UNDAF 2013-2017) portant sur la réduction de la vulnérabilité et l’amélioration des conditions de vie, sera exécuté par le bureau du PNUD en guinée en partenariat avec le gouvernement, sur la base d'un plan de travail et d'un budget prévisionnel établis et validés conjointement.

L’objectif global du projet est d’améliorer la capacité de réponse du gouvernement et de ses partenaires face à l’épidémie de la fièvre hémorragique virale Ebola en Guinée. Les objectifs spécifiques du projet sont, entre autres, le renforcement de la coordination des activités de riposte à tous les niveaux.

Le PNUD assure que son assistance contribuera essentiellement à renforcer le dispositif de coordination nationale de la réponse à travers la mise en place d’un mécanisme de partage journalier de l’information aux niveaux national, préfectoral et dans les zones transfrontalières.

Pour sa part, le Comité national de crise a élaboré un plan d'intervention d'urgence avec un accent sur le renforcement de la coordination au niveau national, régional et de district, ainsi que l’intensification de la surveillance active (recherche active de cas et des contacts), la prise en charge rapide et le contrôle efficace de l'infection et de la santé publique, entre autres.

On rappelle que le Japon, la Russie, la Croix-Rouge, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont fourni également des contributions financières oscillant entre 100.000 et 1 million de dollars américains dans la lutte contre la fièvre Ebola en Guinée.

Source: PANA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site